Le parc auto français présente une diésélisation parmi les plus élevées d’Europe : comment en est-on arrivé là ?