une facture supplémentaire pour l'EPR de Flamanville ?

Pour réparer les huit soudures défectueuses de son EPR de Flamanville (Manche), EDF souhaite utiliser des «robots télé-opérés, conçus pour mener des opérations de grande précision à l’intérieur des tuyauteries concernées ». Si elle éviterait de démonter des éléments de l’enceinte de confinement du bâtiment réacteur, cette proposition technique présente un coût non négligeable : 1,5 milliard d’euros, ce qui porterait à + de 12,4 milliards le montant total du chantier, soit + de trois fois que l’estimation initiale. Cette proposition doit être validée par l’Autorité de sûreté nucléaire d’ici à l’automne 2020. Les problèmes sur les soudures retardent encore le démarrage de l’EPR de Flamanville, prévu au calendrier d’origine en 2012. EDF a déjà prévenu que le démarrage n’aurait pas lieu avant fin 2022.