siemens construira bien la centrale à gaz du finistère

Le groupe Siemens a confirmé qu’il construira la centrale à gaz de Landivisiau, dans le Finistère. Il en assurera « également l’exploitation et la maintenance des installations pendant une durée de vingt ans ». La commande de la nouvelle centrale (d’un montant de quelque 450 millions d’euros) a été passée par la Compagnie Électrique de Bretagne, société spécialement créée pour le projet et qui est désormais détenue à 100 % par le fournisseur français de gaz et d’électricité Total Direct Energie (TDE).

D’une puissance installée de 446 MW, la centrale permettra de couvrir en toute fiabilité la demande croissante en électricité dans la région Bretagne. Les travaux sur le site ont déjà démarré, en janvier de cette année, pour une mise en service prévue au cours du second semestre 2021.  La centrale devrait permettre à la Bretagne d’être plus autonome en énergie, et de faire face aux périodes de forte demande d’électricité pendant l’hiver. Il faut en effet savoir que la région Bretagne ne dispose pas de centrale nucléaire et ne parvient à produire qu’environ 10 à 15% de sa consommation électrique, ce qui entérine sa dépendance aux régions voisines en termes d’importation d’électricité.

« Grâce à sa flexibilité, notre nouvelle centrale de Landivisiau sera idéale pour compenser la fluctuation de la quantité d’électricité produite par les centrales éoliennes et solaires », a déclaré Xavier Caïtucoli, CEO de Total Direct Énergie. « Elle apportera une contribution essentielle à la sécurité d’approvisionnement de la région. La technologie efficace des turbines à gaz de Siemens et leur participation au capital pendant la phase de développement du projet ont été des facteurs de succès importants lors la mise en œuvre du projet. »

Le projet avait reçu en 2017 l’aval de l’Europe, pour recevoir des aides publiques de l’Etat. Ce qui n’est pas du goût des associations de défense de l’environnement qui multiplient les recours.