pratiques commerciales douteuses energie repression des fraudes

La création et le développement d’une entreprise demande de financer un certain nombre de dépenses dont certaines sont amenées à évoluer : recrutement, investissement en matériel informatique, fournisseurs divers… Les achats en énergie font partie des postes importants dans le coût de fonctionnement d’une entreprise. Pour faire face à ses besoins en crédit, une entreprise peut faire appel à des solutions de financement diverses.

Le BFR n’est pas financé par les crédits bancaires traditionnels. Or, les entreprises doivent faire face à des coûts de fonctionnement en évolution constante, au fur et à mesure de leur croissance. C’est le cas des besoins en énergie. Des besoins de liquidités peuvent donc apparaitre à certains moments de leur vie, notamment dans les phases de fort développement. Si des solutions de financement à court terme existent pour les entreprises, celles-ci doivent procéder par étapes.

S’assurer que le modèle de l’entreprise est sain

Il faut tout d’abord identifier l’origine du besoin, afin d’apporter la solution adaptée et ne pas mettre l’entreprise en péril. Un besoin récurrent devra être analysé attentivement, afin de comprendre d’où il vient.

Il faut notamment vérifier que le besoin de trésorerie n’est pas lié à une mauvaise gestion de l’entreprise.  S’il s’explique par des achats trop élevés ou des marges trop faibles, c’est que le modèle est déficitaire. Le financement à court terme ne doit alors pas être envisagé comme une solution ! Le préalable est donc de s’assurer que l’entreprise est saine et que son modèle économique repose sur des bases solides.

Pour les aider dans cette analyse, les chefs d’entreprise peuvent s’appuyer sur des experts en financement d’entreprise  qui sauront identifier les bons critères à étudier et proposer des solutions viables.

Identifier les solutions existantes

Si le crédit bancaire ne peut être envisagé, plusieurs solutions de financement sont à la disposition des chefs d’entreprise.

  • Le post client – l’affacturage : moyen de financement de trésorerie très efficace pour des entreprises qui sont confrontées à des délais de paiement importants, ou à des décalages entre les flux d’entrée et de sortie d’argent. L’entreprise cède ses créances (en B2B uniquement) à un factor, établissement financier spécialisé. En échange de quoi, elle reçoit le montant des créances cédées moins les différentes commissions.
  • Le leasing ou crédit-bail : solutions de financement pour des entreprises qui doivent investir dans du matériel. Il s’agit de louer un bien sur une certaine durée plutôt que de l’acheter. L’avantage est d’accéder à un bien parfois onéreux sans avoir à solliciter la trésorerie de l’entreprise.
  • Le financement participatif : cette solution, encore assez récente, peut concerner des dépenses en biens immatériels ou en charge d’exploitation qui sont liées au développement commercial d’une entreprise.  Par exemple : achats de stocks, travaux, recrutement de nouveaux salariés, campagne de communication…  Les avantages sont nombreux : le financement participatif vient en complément des banques qui, elles, ne financent pas l’immatériel.  Le système est flexible et ne demande pas de caution bancaire, ni de garantie. L’entreprise peut rembourser ce prêt en anticipé sans indemnité ni période minimum de remboursement.

 

Construire un plan de financement structuré

Toutes ces solutions peuvent être utilisées dans un plan de financement mixte. Il est ainsi possible d’optimiser sa recherche de financement en faisant appel à différentes solutions, en fonction de ses besoins.

Construire une telle stratégie de financement demande d’être conseillé par des experts en financement professionnel qui sauront vous orienter vers les bons choix. Des plateformes de recherche de financement en ligne vous permettent de trouver la bonne solution en un clic.

Mettre en concurrence afin d’optimiser ses achats d’énergie

Depuis la fin des tarifs réglementés de vente pour les compteurs >36kVA, les entreprises doivent se positionner sur des offres de fourniture dites de marché, en gaz comme en électricité.

Cependant, il devient de plus en plus complexe d’acheter son énergie, en raison d’un nombre croissant de variables et d’un marché de plus en plus fluctuant. Afin de maîtriser au mieux leurs budgets énergie, les entreprises ont tout intérêt à se faire accompagnées par des experts du marché, comme les consultants Opéra Energie.