hausse plafond arenh 2022

Tant attendue, l’annonce a enfin été faite : le plafond de l’ARENH sera relevé afin de « préserver le pouvoir d’achat des Français et la compétitivité de l’approvisionnement des entreprises. » explique le gouvernement.

Garantir le bouclier tarifaire et l’étendre aux TRV pros

Cette mesure exceptionnelle est couplée à une baisse de la CSPE pour les entreprises à 0.5 €/MWh à partir du 1er février 2022 et ce pour une durée d’un an. Mais, le seul levier de la fiscalité n’aurait pas suffit à permettre le blocage de la hausse des tarifs réglementés de vente de l’électricité à 4% TTC au 1er février prochain.

Compte tenu de la situation inédite, le Gouvernement annonce également étendre le bouclier tarifaire « en limitant la hausse des tarifs réglementés de vente d’électricité à 4% pour les petits consommateurs professionnels qui en bénéficient en métropole, ainsi que pour l’ensemble des consommateurs professionnels des territoires ultramarins et de la Corse (zones non interconnectées) qui bénéficient de ces tarifs.»

Des contours flous

20 TWh d’électricité nucléaire supplémentaires viendront donc s’ajouter aux 100 TWh déjà attribués en décembre 2021.« Ces volumes seront accessibles à tous les consommateurs, particuliers, collectivités comme professionnels, via leur fournisseur selon des modalités qui seront précisées très prochainement. » précise le communiqué de presse du Ministère de la transition écologique.

La Commission de régulation et le gouvernement veilleront à ce que cet avantage soit répercuté intégralement au bénéfice des consommateurs. Ces volumes supplémentaires seront attribués pour la période allant du 1er avril au 31 décembre 2022. Un nouveau guichet devrait donc être organisé au premier trimestre, à moins que les volumes écrêtés soient minorés.

Le prix des volumes additionnels sera quant à lui rehaussé et porté de 42 euros à 46,20 euros par MWh « ce qui permet de réduire la facture pour EDF. » a expliqué Bruno Le Maire au quotidien Le Parisien.

Plusieurs incertitudes demeurent sur les modalités de mise en œuvre du dispositif, d’autant que EDF et le gouvernement ne semblent pas partager les mêmes vues.

De même, aucune piste n’est pour l’heure évoquée quant au plafond du futur guichet ARENH pour 2023, ni pour la suite du mécanisme qui expire en 2025.