LREM veut passer le plafond ARENH à 150 TWh

Les députés de La République en Marche ont présenté, le 1er juin, un amendement visant à rehausser le plafond de l’ARENH à 150 TWh dans le cadre du projet de loi relatif à l’énergie et au climat.

Cette augmentation est souhaitée de longue date par les fournisseurs alternatifs et a fait l’objet de nombreuses publications, ces derniers mois, de la part d’associations de consommateurs. Dernièrement, François de Rugy s’est lui aussi prononcé en faveur d’une hausse.

D’autres députés ont également soumis un texte demandant à ce que l’électricité acquise par le biais de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH) ne vienne pas alimenter les offres « vertes ».

« l’ARENH a été établi pour permettre aux fournisseurs alternatifs d’électricité d’accéder à la production nucléaire d’EDF. L’électricité achetée par ce biais l’est à un tarif particulièrement avantageux et bien inférieur à celui du marché de l’électricité.

Ceci est contraire au principe économique des offres vertes par lequel un fournisseur achète au prix de marché de l’électricité issue de sources renouvelables, et achète en parallèle sur un autre marché la garantie d’origine liée à cette même production.

En effet, le recours à l’ARENH peut permettre un approvisionnement à un coût inférieur à celui du marché et contribue davantage au financement de la production nucléaire qu’au développement de nouvelles capacités de production d’énergie renouvelable, et ce contrairement à l’attente des consommateurs. »