Qu'est-ce que l'offre transitoire de fourniture ?

 

Mise en place d’un dispositif de continuité de fourniture

Les tarifs réglementés de l’électricité ont été supprimés le 31 décembre 2015 pour tous les sites dont la puissance est supérieure à 36 kVA (tarif jaune et vert). En gaz, les tarifs réglementés ont été supprimés pour tous les sites dont la consommation annuelle est supérieure à 30 MWh.

Depuis le 1er janvier 2016, les professionnels concernés qui n’ont pas souscrit une offre de marché ont été basculés dans une offre transitoire qui est en moyenne 5% plus cher que le tarif réglementé antérieur.

Cette offre transitoire n’a qu’une durée de 6 mois et s’arrête le 30 juin 2016.

A cette date, un nouveau mécanisme s’appliquera aux sites n’ayant pas souscrit d’offre de marché : le dispositif de continuité de fourniture. Si ce dispositif permet d’éviter la coupure, il est en revanche très défavorable pour le consommateur afin de l’inciter à choisir une offre de marché.

Attention à la facture de l’offre de transition, en gaz comme en élec !

A compter du 1er juillet, les prix seront très fortement majorés. L’objectif de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) est de pousser les derniers récalcitrants à opter pour une offre de marché. Ainsi, si officiellement la majoration est de l’ordre de 30%, nous pouvons constater que le tarif fixé par la CRE est plutôt supérieur de 40 à 50% par rapport aux offres disponibles sur le marché.

Une bascule automatique vers un autre fournisseur choisi par la CRE

Au 1er juillet, les sites concernés seront basculés de façon automatique chez un fournisseur désigné par la CRE et ce, sans l’accord du consommateur. La CRE a réparti les sites concernés entre différents fournisseurs désignés par appel d’offre.

12 fournisseurs ont été désignés en électricité : Alterna, Direct Energie, EDSB, EDF, Energies Libres, Engie, Electricité de Strasbourg, Hydroption, Lucia, Uniper, Vialis.

10 fournisseurs ont été désignés en gaz naturel : Antargaz, Caleo, Direct Energie, Engie, ENI, ES gaz, ESL, Gaz de Bordeaux, Région gaz, Vialis

 

Notre conseil :

Si vous n’avez pas encore souscrit d’offre de marché, faites-le rapidement !