prevision en baisse production nucleaire 2022

EDF a de nouveau modifié son estimation de production nucléaire pour 2022. L’Electricien vise une production d’électricité nucléaire à hauteur de 275-285 TWh contre 280-300 TWh précédemment. Cette estimation prend en compte :

– l’impact du mouvement social de l’automne 2022 sur les plannings d’arrêt pour maintenance ;

– l’allongement de la durée d’arrêt de 4 réacteurs nucléaires concernés par le programme de contrôles et réparations du phénomène de corrosion sous contrainte. Actuellement à l’arrêt pour maintenance, les réacteurs 1 et 3 de Cattenom devaient redémarrer respectivement les 17 novembre et 11 décembre prochain. Leur reprise est repoussée par EDF au 26 février 2023. L’arrêt de Chooz 1 est lui aussi prolongé, de trois mois, et celui de Penly 2 de deux mois. Ils devraient redémarrer le 29 janvier 2023.

Trois autres réacteurs ont également vu leur arrêt prolongé, mais dans une moindre mesure : Cattenom 4 ne redémarrera que le 21 novembre, soit cinq jours plus tard que prévu. Gravelines 3 et Dampierre 2 enregistrent quant à eux un retard de dix jours, pour une remise en service reportée au 18 et 19 novembre.

Les estimations de la production nucléaire en France pour 2023 et 2024, respectivement 300-330 TWh et 315-345 TWh, restent inchangées.