appel a projets nucleaire

 France relance soutiendra l’atome

Lors de la présentation de France Relance, le gouvernement avait annoncé que 30 des 100 milliards du plan de relance seraient consacrés à la transition énergétique. Un budget de de 470 millions d’euros sera notamment alloué au nucléaire pour « investir dans les compétences et la formation, soutenir les sous-traitants de la filière et préparer l’avenir en finançant la recherche pour la conception de petits réacteurs modulaires ». expliquait-il ainsi le 3 septembre.

Le volet nucléaire du plan « France relance » prévoit la mise en place de plusieurs outils :

  • La création d’un fonds d’investissement visant à consolider l’actionnariat et accompagner les augmentations de capital des entreprises de la filière au service de leur solidité ;
  • Le financement de plusieurs initiatives visant à renforcer les compétences et maintenir le haut niveau de savoir-faire industriel en particulier pour la fabrication des pièces stratégiques des centrales ;
  • Le financement de projets de recherche et développement notamment pour développer des solutions innovantes pour la gestion des déchets ;
  • Le financement des études pour la conception de centrales de petite taille et le soutien au technocentre de Fessenheim consacré au recyclage de métaux.

« Le volet nucléaire du plan de relance vise autant à maintenir la place de la filière à l’export qu’à maintenir ouverte toutes nos options pour un mix décarboné et compétitif en France. Nous devons préserver nos compétences pour construire des centrales nucléaires. Il faut donc soutenir et moderniser les entreprises de la filière. » rappelle Bruno le Maire.

Un appel à projets pour booster l’innovation au service du nucléaire

C’est ainsi que l’Etat active aujourd’hui un autre levier en annonçant l’ouverture d’un appel à projets visant à soutenir l’investissement et la modernisation de l’industrie nucléaire.

« L’exploitation et la sûreté du parc existant, la compétitivité des projets à l’export et encore la gestion des opérations de démantèlement impliquent de maintenir une base industrielle robuste, aux meilleurs standards, explique le gouvernement. L’appel à projets vise à soutenir des projets de modernisation, de développement ou de relocalisation de sites industriels au service de la filière électronucléaire» précise le communiqué de presse.

Plus largement, cet appel à projets s’inscrit dans le dispositif opéré par la banque publique d’investissement BPI France, intitulé « soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie ». Il viendra aussi appuyer des projets de recherche et développement visant à concevoir et à intégrer les techniques de l’usine numérique dans cette filière.

« La solidité de la filière nucléaire est indispensable à une exploitation sûre du parc nucléaire qui reste une composante importante de notre mix énergétique aujourd’hui. Le plan de relance vise notamment à renforcer la performance industrielle de la filière et à soutenir la reconstitution des compétences dans les métiers en forte tension depuis plusieurs années. Il vise aussi à soutenir les solutions innovantes à des sujets qui restent cruciaux tels que la gestion des déchets. » déclare  Barbara Pompili