baisse petrole opep

Suite à l’accord trouvé entre les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie, les cours du brut ont retrouvé vendredi leur plus haut niveau depuis fin septembre. L’OPEP +, dont l’alliance a été formalisée cet été (les 14 pays de l’OPEP + 10 autres pays producteurs dont la Russie, le Mexique et le Kazakhstan), a en effet tranché. Plutôt que d’être reconduite, la réduction de la production de pétrole sera accentuée à hauteur d’environ 500.000 barils par jour supplémentaires. Cela portera l’effort total de limitation de la production à 1,7 million de barils par jour (mbj) entre janvier et mars 2020. L’Arabie saoudite et la Russie vont supporter près de la moitié de l’effort, avec des coupes respectives de 167 000 et 70 000 barils par jour. Cette décision fera l’objet d’un examen d’étape lors d’une « réunion extraordinaire » début mars 2020 à Vienne à l’issue de laquelle la production pourrait à nouveau être réduite et ce jusqu’à fin 2020.