Note-d-analyse-image-une

« Les perspectives européennes se sont considérablement assombries », a alerté le FMI dimanche 23 octobre. Une situation complexe à gérer pour les 27 et les banques centrales. Les regards se tournent aussi Outre-Atlantique : que décidera la FED le 2 novembre ? Et quels seront les résultats des élections de mi-mandat du 8 novembre ?

L’électricité en marche arrière, sauf sur les horizons lointains

Les prix de l’électricité ont reculé sur les échéances court et moyen termes, ainsi que le produit Cal-23, sous l’influence du repli du gaz, de températures élevées et d’une production EnR soutenue. Le 27 octobre, EDF a annoncé avoir achevé les travaux de réparation de 6 réacteurs et que 4 autres devraient être réparés d’ici la fin de l’année. Une nouvelle qui a immédiatement impacté les marchés à la baisse. Les échéances plus lointaines restent cependant haussières, les acteurs ayant retenu qu’EDF a aussi confirmé son estimation de production nucléaire 2022 dans le bas de la fourchette de 280 à 300 TWh.

Evolution des prix de l’électricité sur la semaine avec clôture au 28 octobre

  • Cal-23 : 502,95 €/MWh

Baisse : – 5,93 %

  • Cal-24 : 280,33€/MWh

Hausse : + 6,19 %

  • Cal-25 : 190,85 €/MWh

Hausse : + 1,55 %

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-depuis-1-an

(Source EEX – 28 octobre)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-mensuel

(Source EEX – 28 octobre)

Le gaz freine

Les prix du gaz marquent à la baisse, grâce à une demande plus faible, une météo clémente dans toute l’Europe, une offre GNL continue et des niveaux de stockages élevés. Cependant, si l’Europe souhaite maintenir un rythme élevé d’importation de GNL, les prix du gaz devraient à nouveau grimper afin d’être plus attractifs que ceux du marché asiatique.

Evolution des prix du gaz sur la semaine avec clôture au 28 octobre

  • Cal-23 : 130,41 €/MWh

Baisse : -4,46 %

  • Cal-24 : 103 €/MWh

Baisse : – 1,95 %

  • Cal-25 : 74,5 €/MWh

Baisse : – 3,2 %

Évolution du prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX – 28 octobre)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX – 28 octobre)

Le pétrole prend de l’élan

Les cours du pétrole ont progressé sur la semaine, soutenus par une demande vigoureuse, notamment aux Etats-Unis et en Chine, et une offre amenée à se restreindre. L’OPEP + va en effet réduire sa production en novembre de 2 millions b/j, la plus forte réduction depuis le début de la pandémie, tandis que l’embargo sur le pétrole russe sera effectif au 5 décembre. Cependant, les marchés hésitent encore, inquiets quant à la santé de l’économie mondiale.

  • Sur la semaine, le Brent pour livraison en décembre enregistre une hausse de + 2,43 %, clôturant à  95,77 $/b le 28 octobre.

Le carbone accélère fortement

Le prix des émissions CO2 a fortement augmenté, pour dépasser les 80 €/t. Le marché reste dans l’attente de propositions européennes concrètes.

  • Sur la semaine, le contrat pour livraison en décembre enregistre une hausse de + 18,18 % , clôturant à  81,21 €/t le 28 octobre.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)

CO2-evolution-du-prix-depuis-1-an

(Source EEX – 28 octobre)