Note-d-analyse-image-une

Le gouvernement français a présenté son plan de sobriété et appelle à la mobilisation générale. Bercy a également annoncé une nouvelle série de mesures destinées à soutenir les entreprises et collectivités, comme simplifier et amplifier les aides aux entreprises énergivores (en attente d’une validation UE) et garantir les cautions bancaires demandées par les fournisseurs d’énergie.

Le gaz se détend, entre stocks pleins et demande ralentie

Les cours du gaz ont baissé, sur l’ensemble des échéances. L’offre de GNL reste confortable, les stocks de gaz européens sont remplis à 90 % (à 100 % en France) et la demande reste modérée. Cependant, le marché reste volatil et l’Europe s’active à trouver des solutions pérennes, comme faire baisser le prix des exportations de GNL américain et norvégien, mettre en place une plateforme commune d’achat de gaz, plafonner les prix du gaz utilisé pour la production d’électricité ou la création d’un nouvel indice de référence.

Évolution sur la semaine avec clôture au 7 octobre

  • Cal 23 : 148,21

Baisse : – 9,69 %

  • Cal 24 : 114,5

Baisse : -2,8 %

  • Cal 25 : 84,979

Hausse : + 1,97 %

Évolution du prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 07 octobre)

Évolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 07 octobre)

Les échéances long terme à la hausse

L’Europe s’est accordé sur un plafonnement à 180 €/MWh des recettes des producteurs. En France, cette mesure devrait rapporter entre 5 et 7 milliards d’euros à l’Etat et « L’intégralité de la rente ira au soutien des entreprises ou des collectivités locales qui n’arrivent pas à payer leur facture » a promis Bruno Le Maire. EDF a également annoncé la fin des problèmes de corrosion sur 3 de ses réacteurs. Malgré tout, le marché reste inquiet, ce qui impacte les échéances long terme.

Évolution sur la semaine avec clôture au 7 octobre

  • Cal 23 : 530,81 €/MWh

Baisse : -3,82 %

  • Cal 24 : 278,32 €/MWh

Hausse : + 6,84 %

  • Cal 25 : 200,25 €/MWh

Hausse : + 2,01 %

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 07 octobre)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 07 octobre)

Le pétrole dopé par les annonces de l’OPEP +

Le Brent a atteint un plus haut depuis août, grimpant notamment suite à la nouvelle coupe de l’OPEP +. Mercredi 5 octobre, les membres du cartel ont annoncé couper leur production de deux millions de barils par jour. Si le Brent a fortement baissé depuis le printemps, il reste à un niveau bien plus élevé qu’avant le Covid.

  • Évolution sur la semaine avec clôture au 7 octobre

Le prix de clôture était de 97,92 $/b soit une hausse de + 11,32 %

Le carbone avance, sur fond de stratégie UE

Le carbone suit de très près les avancées du plan RePowerEU et les annonces liées à son financement. Le marché du carbone UE est appliqué à tous les Etats membres et est l’un des principaux piliers de la politique de décarbonation européenne.

  • Évolution sur la semaine avec clôture au 7 octobre

Le prix de clôture était de 69,85 €/t soit une hausse de  + 4,68 %

Évolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)