Du 31 mai au 7 juin, les marchés restent suspendus aux conséquences de la guerre en Ukraine. L’allégement des restrictions sanitaires en Chine vient également soutenir les cours. En France, la situation du parc nucléaire continue d’inquiéter.

La hausse de la disponibilité nucléaire n’inverse pas la dynamique haussière de l’électricité

Les inquiétudes sont toujours de mises, même si la disponibilité nucléaire marque un léger mieux.
À 49 %, elle demeure à un niveau historiquement bas ! La France pourrait même devenir importatrice d’électricité cet été : du jamais vu depuis 20 ans !

Les cours long terme répercutent cette tension. Le Cal-23 atteint son plus haut niveau depuis le début de l’année.

  • Le Cal-23 clôt mardi 7 juin à 313,50 €/MWh, soit + 3,63 % sur la semaine
  • Le Cal- 24 clôt mardi 7 juin à 220,50 €/MWh, soit + 2,27 % sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt mardi 7 juin à 191,83 €/MWh, soit + 0,16 % sur la semaine

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-depuis-1-an-8-JUIN22

(Source EEX- 7 juin 2022)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-mensuel-8-JUIN22

(Source EEX-7 juin 2022)

Les flux élevés ne suffisent pas à dissiper les tensions sur le marché du gaz

Les livraisons en provenance de la mer du Nord ainsi que celles de GNL vont bon train et la stratégie de stockage intensif de la France se poursuit. Cela se ressent sur les marchés à court et moyen terme, qui se détendent. L’Asie a aussi réduit sa demande en gaz, ce qui favorise la course au stockage européenne. Cependant, les acheteurs asiatiques devront forcément eux aussi combler leurs stocks, ce qui participera à maintenir des prix élevés. Les marchés long terme restent ainsi haussiers, également toujours impactés par les conséquences de la guerre en Ukraine.

  • Le Cal-23 clôt mardi 7 juin à 72,4 €/MWh, soit +1,33 % sur la semaine
  • Le Cal-24 clôt mardi 7 juin à 56,133 €/MWh, soit + 9 % sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt à 48,424 €/MWh, soit +7,42 % sur la semaine

Evolution des prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 7 juin 2022)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

gaz-evolution-du-prix-mensuel-8-JUIN22

(Source EEX – 07 juin 2022)

Le pétrole continue d’avancer

Après une séance particulièrement agitée, le Brent clôt mardi 7 juin à 120,57 $/b.
Il semblerait que la hausse de la production décidée par l’Opep +, jeudi 2 juin, ne suffise pas à rassurer les marchés.

La crainte sur l’offre l’emporte, entre l’embargo européen sur le pétrole russe et l’anticipation de la reprise économique chinoise, à l’heure du déconfinement de Pékin et de Shanghai. L’Arabie saoudite a d’ailleurs relevé ses prix de vente pour l’Asie.

Le carbone en attente de nouvelles directives européennes

Les prix du carbone ont légèrement décroché, perdant 3 euros/t sur la semaine. Une baisse avant une forte hausse ? Les députés européens doivent en effet se prononcer cette semaine sur plusieurs textes du paquet climat Fit for 55. L’évolution du marché carbone européen et la mise en place d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières sont à l’ordre du jour. Bruxelles doit aussi trancher sur le nombre de quotas à mettre en circulation ainsi que sur la suppression des quotas gratuits.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)

CO2-evolution-du-prix-depuis-1-an_JUIN22