Bien que ses stocks de gaz soient remplis à plus de 90 %, la France doit s’attendre à un hiver sous tension et à des prix de l’énergie toujours hauts. Ce 28 août, le ministre délégué aux Comptes publics a annoncé la présentation prochaine de nouvelles mesures pour contrer la crise énergétique.

Semaine folle pour l’électricité

Entraînés par la flambée du gaz, les prix de l’électricité européens atteignent de nouveaux records historiques. En France, les marchés sont d’autant plus tendus qu’EDF a annoncé la prolongation de l’arrêt de 4 réacteurs supplémentaires, et ce pour plusieurs semaines à l’automne. Semaine dernière 32 des 56 réacteurs étaient à l’arrêt. EDF maintient ses prévisions de production pour 2022, mais il est probable qu’on s’oriente vers la fourchette basse de 280 TWh.

Evolution des prix de l’électricité sur la semaine avec clôture au 26 août

  • Le Cal-23 clôt à 1 130 €/MWh, soit une hausse de + 41,07 % depuis le 22 août
  • Le Cal-24 clôt à 506 €/MWh, soit une hausse de + 13,52 % depuis le 22 août
  • Le Cal-25 clôt à 378,75 €/MWh, soit une hausse de + 13,06 % depuis le 22 août

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 26 août)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 26 août)

Les prix du gaz poursuivent leur frénétique course en avant

La remise en service du terminal gazier de Freeport LNG est reportée à novembre. L’Allemagne ne prolongera finalement pas la vie de ses 3 centrales nucléaires, impliquant une demande gazière supplémentaire. Et surtout, Gazprom a annoncé une nouvelle interruption de ses livraisons via Nord Stream 1, du 31 aout au 2 septembre, pour raison de maintenance. Autant de facteurs qui contribuent à affoler les marchés, alors que l’Europe tout entière craint de possibles pénuries d’énergie pour l’hiver à venir. En attendant, la Russie brûle sa production excédentaire de gaz, à raison de 4,34 millions de m3/j depuis juin.

Evolution des prix du gaz sur la semaine avec clôture au 26 août

  • Le Cal-23 clôt à 297,35 €/MWh, soit une hausse de  + 22,76 % depuis le 22 août
  • Le Cal-24 clôt à 198,75 €/MWh, soit une hausse de  + 11,66 % depuis le 22 août
  • Le Cal-25 clôt à 126,9 €/MWh, soit une hausse de + 15,1 % depuis le 22 août

 

Évolution du prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 26 août)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 26 août)

Le pétrole porté par des signaux contradictoires

Le va-et-vient diplomatique autour du nucléaire iranien semblerait en passe d’aboutir avec, à la clé, la levée des sanctions américaines contre Téhéran, ce qui pourrait atténuer la pression sur les prix du pétrole. En revanche, l’OPEP se dit prête à abaisser sa production afin d’équilibrer un marché qu’elle qualifie de « schizophrène ». Par ailleurs, les raffineurs américains ont reçu la consigne de se focaliser sur la reconstitution des stocks du pays.

  • Le contrat pour livraison en octobre enregistre une hausse de + 4,67 % depuis le 22 aout, clôturant à  100,99$/b le 26 août

Le carbone en légère baisse

Les prix des émissions de CO2 corrigent légèrement à la baisse en raison de prises de bénéfices.

  • Le contrat Décembre 2022 clôt vendredi 26 août à 90,30  €/t, soit une baisse de – 2,02 %  sur la semaine.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 26 août)