L’Europe s’organise pour se passer des hydrocarbures russes. Certains pays ont déjà alerté leur population sur des pénuries énergétiques. Dimanche, EDF, TotalEnergies et Engie ont invité les consommateurs français à réduire leur consommation.

La production d’électricité sous tension

Le parc nucléaire reste en sous disponibilité, les productions hydraulique et EnR sont en baisse. Ce week-end le gouvernement a annoncé se préparer au redémarrage de la centrale à charbon de Saint-Avold. Cette tension sur la production impacte fortement les prix à court et moyen terme. La pression est moins forte sur les échéances long terme, le Cal-25 enregistre même une légère baisse.

  • Le Cal-23 clôt vendredi 24 juin à 321,53€/MWh, soit + 6,02% sur la semaine
  • Le Cal-24 clôt vendredi 24 juin à 197,83 €/MWh, soit + 0,29 % sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt vendredi 24 juin à 168,75€/MWh, soit -2,1% sur la semaine

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-depuis-1-an@4x

(Source EEX – 24 juin 2022)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-mensuel

(Source EEX – 24 juin 2022)

Les stocks de gaz se remplissent rapidement

La campagne d’injection se poursuit avec succès. Les stocks français sont remplis à près de 60 %. Et la France vise un remplissage à 100 % à l’automne, alors que les années précédentes elle se contentait de réserves de gaz remplies à 85 %. Le gouvernement a aussi annoncé la création d’un nouveau terminal méthanier flottant au Havre, pour une mise en route en 2023. Les prix à court et moyen termes ont tous fortement marqué à la hausse. Les échéances plus lointaines ont plus légèrement augmenté, voire baissé pour le Cal-25. Les annonces gouvernementales semblent rassurer les marchés.

  • Le Cal-23 clôt vendredi 24 juin à 91€/MWh, soit + 9,8 % sur la semaine
  • Le Cal-24 clôt vendredi 24 juin à 60,45€/MWh, soit +2,03% sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt vendredi 24 juin à 42,72€/MWh, soit -10,79% sur la semaine

Evolution des prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

 

(Source EEX – 24 juin 2022)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

gaz-evolution-du-prix-mensuel

(Source EEX – 24 juin 2022)

 

Le pétrole reste très volatile

Semaine en dents de scie pour le Brent, qui montre une sensibilité extrême à toute perturbation de l’offre comme de la demande. L’offre reste serrée. Outre l’embargo sur le brut russe, certains pays de l’Opep + ont du mal à tenir leurs objectifs de production. Côté demande, les marchés hésitent. Les risques accrus de fort ralentissement économique inquiètent. La forte chute du Yen est également surveillée, alors que le Japon est un gros importateur de pétrole. A contrario, l’économie chinoise montre des signes de reprises. Dimanche, le G7 a annoncé vouloir plafonner les prix du brut russe : les cours ne sont pas près de se stabiliser.

  • Le contrat pour livraison en aout clôt vendredi 24 juin à 113,12 $/b, soit + 0,35 % sur la semaine

Le carbone dans un tunnel aux alentours des 84 €/t

Le Parlement européen a validé la réforme du marché carbone et le lancement de la taxe carbone aux frontières. Le carbone a ainsi grimpé au lendemain de l’annonce, gagnant + 2, 75 % le 23 juin. Il baisse légèrement à la clôture de vendredi, les acteurs semblant avoir anticipé les annonces.

  • Le contrat Décembre 2022 clôt vendredi 24 juin à 83,43 €/t, soit une baisse de – 0,68 % sur la semaine.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)

CO2-evolution-du-prix-depuis-1-an