Si l’inflation oriente les marchés boursiers et le pétrole à la baisse, le gaz, l’électricité et le charbon sont dopés par les tensions sur l’approvisionnement. L’assouplissement des règles COVID en Chine laisse également entrevoir une hausse de la demande à court terme.

Poussée par les fondamentaux, l’électricité en hausse

L’électricité grimpe à nouveau dès le début de la semaine, et ce sur toutes les échéances.
Les prix court terme répercutent la vague de chaleur, qui entraine une hausse de la consommation, alors que la production éolienne baisse et que le parc nucléaire est toujours en sous disponibilité. La liste des réacteurs à contrôler s’est d’ailleurs encore allongée cette semaine.
Les cours moyen et long terme sont tirés par la hausse du charbon, du carbone et du gaz. Ils accélèrent notamment fortement le 16 juin, avant de se détendre légèrement à la clôture de vendredi.

  • Le Cal-23 clôt vendredi 17 juin à 307,80 €/MWh, soit + 6,88 % sur la semaine
  • Le Cal- 24 clôt vendredi 17 juin à 201,88 €/MWh, soit + 2,22 % sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt vendredi 17 juin à 178,23 €/MWh, soit + 1,01 % sur la semaine

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-depuis-1-an_200622

(Source EEX- 17 juin 2022)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 17 juin 2022)

Le gaz progresse, suite au tour de vis de Gazprom

Le bras de fer énergétique entre l’UE et la Russie franchit une nouvelle étape. Gazprom a réduit fortement ses exportations vers l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche. Le gazier invoque des problèmes techniques sur Nord Stream 1. Les dirigeants européens affichent clairement leur scepticisme. Ces annonces interviennent alors qu’une explosion dans une unité GNL américaine prive l’Europe d’une partie de ses importations (10TWh environ) pour au moins jusqu’à la fin de l’année.
Malgré des stocks remplis à plus de la moitié, le marché se tend et les prix bondissent le 16 juin, sur toutes les échéances.

  • Le Cal-23 clôt vendredi 17 juin à 80,315 €/MWh, soit + 7,14 % sur la semaine
  • Le Cal- 24 clôt vendredi 17 juin à 60,37 €/MWh, soit + 0,92 % sur la semaine
  • Le Cal-25 clôt vendredi 17 juin à 47,09 €/MWh, soit + 0,54 % sur la semaine

Evolution des prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

(Source EEX- 17 juin 2022)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

(Source EEX- 17 juin 2022)

Le pétrole se replie, sous l’effet du resserrement monétaire

Les cours du pétrole refluent, plombés par les perspectives économiques. Pour contenir une inflation galopante, la banque centrale américaine a augmenté ses taux directeurs de ¾ de points : du jamais vu depuis 1994. Les autres banques mondiales lui ont emboité le pas. Une hausse des taux de la BCE est attendue pour juillet, avant une nouvelle augmentation en septembre. La tension sur l’offre inversera-t-elle la dynamique ?

Le carbone en légère hausse

Le carbone reste en attente des évolutions du marché carbone européen, qui devraient se dessiner plus concrètement dès la fin juin.
On pourrait s’attendre à une augmentation sur le court terme, du fait du recours accru aux centrales électriques à charbon. L’Allemagne et l’Autriche ont ainsi annoncé ce week-end recourir au charbon pour pallier le gaz russe.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)