Si le rationnement de gaz et d’électricité en France n’est pas (encore ?) à l’ordre du jour, la question énergétique est de plus en plus préoccupante, entre craintes de pénurie et factures qui s’envolent.

L’électricité toujours plus haute

Les faibles capacité de production du parc nucléaire combinées aux coûts de production des centrales à gaz, toujours plus hauts, poussent les prix à des niveaux jamais atteints, et ce sur toutes les échéances. Les marchés anticipent aussi de possibles indisponibilités, cet hiver, aux interconnexions électriques européennes qui remettraient en question la sécurité énergétique française.

Evolution des prix de l’électricité sur la semaine avec clôture au 11 juillet

  • Le Cal-23 clôt à 456,55 €/MWh, soit une hausse de + 17,27 % depuis le 4 juillet
  • Le Cal-24 clôt à 256,67 €/MWh, soit une hausse de  + 21,78 % depuis le 4 juillet
  • Le Cal-25 clôt à 207,50 €/MWh, soit une hausse de + 18 % depuis le 4 juillet

 

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-depuis-1-an@120722

(Source EEX- 11 juillet)

Évolution des prix de l’électricité depuis 1 mois (en €/MWh)

electricite-evolution-du-prix-mensuel@120722

(Source EEX- 11 juillet)

Le gaz se prépare au scénario du pire

Malgré une campagne d’injection menée tambour battant (la France a rempli près de 70 % de ses capacités de stockage) les prix du gaz ont bondi. Ils réagissent à la fermeture de Nord Stream 1 pour maintenance durant 10 jours. Programmée de longue date, cette fermeture n’en est pas moins inquiétante, compte tenu de la situation géopolitique. Nombre d’observateurs craignent que le gazoduc ne rouvre pas et l’option parait en effet de plus en plus crédible, ainsi que l’a annoncé Bruno Le Maire ce week-end.

Evolution des prix du gaz sur la semaine avec clôture au 11 juillet

  • Le Cal-23 clôt à 126,7 €/MWh, soit une hausse de + 17,05 % depuis le 4 juillet
  • Le Cal-24 clôt à 81,77 €/MWh, soit une hausse de + 12,38 % depuis le 4 juillet
  • Le Cal-25 clôt à 50,6 €/MWh, soit une hausse de + 4,65 % depuis le 4 juillet

Evolution des prix du gaz depuis 1 an (en €/MWh)

gaz-evolution-du-prix-depuis-1-an@120722
(Source EEX- 11 juillet)

Evolution des prix du gaz depuis 1 mois (en €/MWh)

gaz-evolution-du-prix-mensuel@120722
(Source EEX- 11 juillet)

L’or noir incertain, entre craintes de récession et tension sur l’offre

Le nouveau rebond épidémique en Chine fait craindre un amoindrissement de la demande, tandis que le spectre d’une récession pèse sur tout l’Occident. Pour autant, l’offre est toujours aussi contrainte. Deux rapports (Argus et S&P Global Commodity Insights) pointent un retard de production d’a minima 2,5 millions b/j de la part des pays de l’Opep +. Le baril cherche une direction.

  • Le contrat pour livraison en septembre clôt lundi 11 juillet à 107,10 $/b, soit  – 5,81 % depuis le 4 juillet.

Le marché du carbone reste stable 

D’un lundi sur l’autre, le prix du CO2 est passé de 85,58€/t à 82,79€/t et clôture à 84,36 €/t lundi 11 juillet. Après avoir réagi à la hausse suite aux annonces de recours aux centrales à charbon pour l’hiver prochain, le marché consolide dans un tunnel entre 80/90 €/.

  • Le contrat Décembre 2022 clôt lundi 11 juillet à 84,36 €/t, soit une hausse de + 0,09 %  sur la semaine.

Evolution du prix du carbone depuis 1 an (en €/MWh)