Notes d'analyse énergie

Contexte actuel : des prix toujours en baisse… jusqu’à quand ?

Depuis début 2019, le marché de l’électricité est marqué par une certaine volatilité et l’ARENH reste toujours intéressant sur 3 ans. Il semble donc opportun de profiter de la baisse actuelle pour sécuriser ses achats.

Évolution du prix de l’électricité depuis 2008

v

 

Évolution du prix de l’électricité sur un an

évolution prix élec sur 1 an

Le CO2

Après une hausse début août (notamment 29,27 €/ tonne le 1er août), le carbone voisine à nouveau avec les 25 €/tonne. La baisse des volumes mis aux enchères n’a pas su à relever les prix, face à une croissance mondiale qui tourne au ralenti et le feuilleton du Brexit qui s’éternise.

Charbon, gaz et pétrole

Les marchés du charbon et du gaz continuent de creuser leurs pertes. Le pétrole accuse également le coup, même s’il a montré une certaine résistance à court terme à 61$ fin aout. Le prix du baril reste touché de plein fouet par le conflit sino-américain, les craintes de récession et la baisse de la demande, alors même que les spécialistes font état d’une augmentation de la production de l’OPEP.

Morosité ambiante

Voilà désormais 18 mois que le conflit commercial ouvert entre la Chine et les Etats-Unis pèse sur la croissance mondiale. A ces tensions en dents de scie s’ajoutent les inconnues liées au Brexit, sur fond d’environnement économique attentiste, sinon en berne.


Synthèse et préconisation

Le marché de l’électricité a répercuté le contexte baissier général avec, notamment, une forte chute des prix depuis mi-juillet (6.5 €/MWh, soit environ -12%) pour CAL 2020 qui revient au contact de son plus bas annuel 2018, en passant sous le seuil de 49 € / MWh. Ce faisant, il se rapproche des produits des différentes échéances, n’étant plus qu’à 1 €/ MWh d’écart environ d’avec les prix de marché à horizon 2021 et 2022.

ARENH

Le mécanisme ARENH reste bien plus intéressant pour le moment, même si des évolutions réglementaires sont attendues.

(Source : EEX – sept 2019)