L’offre ne parvient pas à suivre la demande, les prix explosent

Les prix pour 2022 évoluent à des niveaux jamais vus jusqu’alors sur les marchés à terme. Jusqu’où iront-ils ? Ils ont dépassé les 150€/MWh dans les premiers jours d’octobre.

Évolution du prix de l’électricité depuis 2008 (en €/MWh )

opera energie octobre 2021 electricite evolution prix depuis 2008

(source EEX-  5 octobre 2021)

Évolution du prix de l’électricité depuis 1 an (en €/MWh)

opera energie octobre 2021 electricite evolution du prix depuis 1 an

(source EEX-  5 octobre 2021)

Le carbone bat encore des records

Après un début de mois haussier, où le carbone continue d’enchainer les plus hauts, la mi-septembre voit les prix se détendre légèrement, avec un Déc-21 aux alentours de 60 €/t … Une baisse de courte durée, puisque le CO2 s’emballe à nouveau, dans le sillage des prix du gaz et charbon dès le 20 septembre. Le marché renoue ainsi avec des niveaux records à près de 65 €/t fin septembre.

Hausse du gaz et effet papillon

La demande de charbon et de gaz naturel a recouvré ses niveaux records d’avant la crise sanitaire, le pétrole suit de près. Côté offre en revanche, la situation est toujours tendue. Cette situation a des conséquences en cascades.

Les prix du gaz s’envolent, le Cal-22 clôt septembre à 57,62€/MWh soit + 256 % depuis le début de l’année. Les centrales à charbon font un retour en force dans la production d’électricité, même si les prix du charbon se rapprochent de 150 $/t !

Dans une moindre mesure, le pétrole suit cette dynamique haussière et dépasse les 80 $/b, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis octobre 2018.

+ 196 % en 9 mois pour le Cal-22 Baseload

Mercredi 15 septembre, un incendie sur un poste électrique a interrompu la liaison électrique IFA (France-Angleterre). Le Cal-22, qui évoluait déjà à des niveaux élevés, a d’emblée bondi à 108.77 €/MWh. Il finit le mois en enchaînant les sommets et grimpe à 139,66 €/MWh le 1er octobre. Pour rappel, le Cal-22 affichait 52,53 €/MWh le 4 janvier. Cette flambée des prix touche l’ensemble du monde : pour la première fois depuis 2020, la Chine a réduit sa production ; au Brésil, les pouvoirs publics demandent à tous de limiter leur consommation d’électricité, sous peine de provoquer des blacks outs en rafale ; des fournisseurs d’énergie mettent la clé sous la porte en Angleterre ; l’Italie révise le calcul de ses tarifs d’électricité ; l’Espagne met à contribution les profits des distributeurs d’électricité…


Synthèse et préconisation

L’ARENH limite encore la hausse du budget des consommateurs mais attention à l’écrêtement qui pourrait représenter un surcoût de plus de 30€/MWh au niveau de prix actuel.

ARENH

opera energie octobre 2021 elec arenh