Contexte actuel : un marché incertain sur fond de dégradations économiques et géopolitiques

Sur la courbe long terme, les prix s’orientent à la baisse, dans le sillage des autres commodities (gaz, charbon) au contraire des prix spots portés à la hausse par une météo clémente et une faible production éolienne. Le contrat Calendar Baseload 2020 France évolue de 50,82€/MWh à 49,13€/MWh le 31 octobre.

Évolution du prix de l’électricité depuis 2008

Évolution du prix de l’électricité sur un an

 

Le CO2

Les rebondissements autour du Brexit tirent le cours du carbone vers le bas, les prix répercutant la crainte d’une arrivée massive de quotas CO2 britanniques. Les marchés réagissent aussi à la politique protectionniste des Etats-Unis qui déstabilise le système commercial international, entre les différends opposant Washington et Pékin et les mesures prises à l’encontre de l’Europe (après l’acier et l’aluminium, 150 catégories de produits sont nouvellement taxées, en réponse à la querelle entre Washington et Bruxelles sur les subventions à Airbus). Fin du mois, le contrat Décembre 2019 passe de 25,62 à 25,35 /tonne EUA, celui pour Décembre 2020 de 25,81 à 25,53 /tonne EUA.

Charbon, gaz et pétrole

Dans un contexte de ralentissement mondial de l’économie, les marchés du charbon et du gaz continuent de se contracter. Le contrat PEG CAL 2020 perd 1,60 €/MWh pour clôturer le 31 octobre à 16,43 €/MWh tandis que le charbon atteint son plus bas depuis 2 ans. Le prix du baril subit les conséquences d’une situation géopolitique mondiale délétère : manifestations en Irak et au Liban, tanker iranien torpillé, retrait des troupes américaines au nord de la Syrie… Le Brent clôturait néanmoins vendredi 1er novembre aux alentours de de 62 $/b.

Le spectre d’une récession mondiale

Partout dans le monde, on observe des indices d’un ralentissement synchronisé de l’économie : selon les dernières estimations du FMI, l’économie mondiale ne devrait croître que de 3 % en 2019, soit 0,3 point de moins par rapport à ses prévisions d’avril dernier. Les marchés font face à beaucoup d’incertitudes (décélération des économies américaine et chinoise, guerre tarifaire entre les Etats-Unis et l’Europe) et de signaux contradictoires (le conflit sino-américain semble s’apaiser, mais jusqu’à quand ? Le Brexit est encore reporté de 3 mois…).


Synthèse et préconisation

Ce sont les derniers jours de l’année pour profiter des prix compétitifs des offres ARENH. Au-delà de la mi-novembre, les fournisseurs devront boucler le montant de leur commande pour 2020.

ARENH

Actuellement, le prix de l’ARENH est plus compétitif que les prix de marché pour 2020, 2021 et 2022.