le gouvernement annonce de nouvelles mesures contre hausse prix energie

Le détail du process de nationalisation d’EDF est désormais connu. L’Etat a annoncé ce jour son intention de de lancer une offre publique d’achat (OPA) pour 100% du groupe.

« Ce projet s’inscrit dans un contexte d’urgence climatique et alors que la situation géopolitique impose des décisions fortes pour assurer l’indépendance et la souveraineté énergétique de la France, dont celle de pouvoir planifier sur le très long terme les moyens de production, de transport et de distribution d’électricité. » explique le Ministère de l’économie dans un communiqué publié ce jour.

Le coût estimé de l’opération s’élève à 9,7 milliards d’euros.

L’Etat est déjà détenteur à 84 % de l’Electricien historique. Ce rachat permettra à EDF « de mener de manière accélérées plusieurs chantiers décisifs annoncés par le président de la République dans son discours de Belfort, notamment le programme de construction de six réacteurs de technologie EPR2 d’ici 2050. »

« Ces chantiers engageront l’entreprise pour les décennies à venir, au long desquelles EDF continuera de jouer un rôle critique pour l’approvisionnement énergétique de la France. » ajoute encore Bercy.

En optant pour une OPA, le gouvernement a donc choisi la voie la plus simple pour cette renationalisation, plutôt qu’une loi de nationalisation, ce qui aurait été une première depuis 1981.