la CRE préconise de maintenir fixe niveau d'obligation des CEE

Interrogé sur les tarifs réglementés d’électricité, lors d’une conférence consacrée aux territoires, le président de la Commission de régulation de l’énergie a évoqué leur possible augmentation dès février 2020. Une hausse, notamment due au maintien du plafond ARENH à 100 TWh, au sujet de laquelle le Régulateur a choisi de se montrer rassurant. Des leviers seraient en effet à l’étude pour « éviter une hausse trop forte ». Parmi eux, Jean-François Carenco suggère d’allonger d’1 ans la 4ème période des CEE en maintenant à l’identique le niveau d’obligation. Le volume total d’économies d’énergie pour 2021 resterait fixé à 1600 TWh cumac (économies d’énergie à venir cumulées et actualisées) et ne serait pas augmenté de 533 TWh cumac.