adoption loi énergie climat

L’Assemblée nationale a adopté ce mercredi la loi Energie-Climat par 95 voix pour et 16 contre. Le volume d’ARENH qu’EDF doit vendre à ses concurrents passera donc bien à 150 TWh par an dès 2020. Le texte autorise également le gouvernement à en modifier le prix, qui est fixé à 42/MWh depuis 2012 et ce jusqu’en 2025.

Si aucune déclaration n’a été faite quant à la réévaluation du prix ARENH, en termes de montant comme de délais, il semblerait qu’on en sache davantage rapidement. En effet, selon un article paru ce jour dans le Parisien, le Premier ministre s’apprêterait à notifier officiellement à la Commission européenne le projet de scission d’EDF, aussi appelé projet « Hercule ». Le quotidien explique ainsi que « Pour obtenir le feu vert de la Commission européenne, la France proposerait à Bruxelles un « deal donnant-donnant ». D’un côté, EDF séparerait donc ses activités de distribution (Enedis) et de production (le nucléaire). En échange, le groupe obtiendrait gain de cause sur un relèvement du prix de l’Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique) ». L’Électricien historique réclame de longue date une révision à la hausse du prix ARENH, qu’il juge être décorrélé de ses coûts de production.