projet eolien normandie consultation publique

Afin de diversifier son mix énergétique, la France s’est fixée comme objectif de porter à 33 % la part d’énergies renouvelables dans la consommation d’électricité d’ici 2030 et à 40 % la part des EnR dans la production électrique.

C’est dans ce cadre que l’État souhaite réaliser un nouveau parc éolien en mer d’1 GW au large de la Normandie et planifier de futurs projets.  Les évolutions récentes de la réglementation permettent désormais de consulter le public avant de désigner l’entreprise retenue pour développer le projet de parc éolien afin d’éclairer le choix qui sera fait en particulier sur la localisation du parc et de son raccordement. La démarche présentée au public porte donc sur la recherche, au large de la Normandie, d’une zone pour un futur projet éolien en mer d’1 GW et son raccordement, ainsi que d’autres zones, pour des projets ultérieurs et leur raccordement. Ouverte le 15 novembre, la consultation s’étalera jusqu’au 15 mai 2020. Déjà, le 16 novembre, des professionnels de la pêche du Nord-Cotentin sont venus faire entendre leur opposition, à l’occasion du premier débat public organisé à Cherbourg.

Le parc de 1 GW pourrait être composé d’environ 80 éoliennes de 12 MW, éoliennes les plus puissantes à ce jour. A l’avenir, grâce aux progrès techniques, des éoliennes moins nombreuses et plus puissantes pourraient être installées. Un parc éolien d’1 GW pourrait, par exemple, être composé d’environ 65 éoliennes de 15 MW.

« L’État attend du débat public qu’il permette de :
– partager le diagnostic des enjeux de la zone géographique soumise à la consultation du public (la « macro-zone ») et des aires d’étude du raccordement au réseau électrique ;
– définir une ou plusieurs zones permettant de développer de futurs projets éoliens en mer, dont un premier d’1 GW à l’issue du débat public ;
– définir les modalités permettant l’intégration du futur parc éolien et son raccordement en mer et sur le territoire. »