Le 2 février restera une date clé pour la profession, avec le lancement du Syndicat des courtiers en énergie (SCE). Membre fondateur avec 5 autres courtiers, Opéra Energie est fier de participer activement au développement et à la structuration de la profession.

Un syndicat pour représenter le métier de courtier en énergie

La création du SCE doit permettre de faire connaitre la profession et de la représenter vis à à vis des pouvoirs publics et des différents acteurs.

Dans un contexte de transition énergétique et de crise sanitaire, le monde de l’énergie fait face à de nombreux changements et évolutions souvent complexes à comprendre et maîtriser pour les consommateurs. Plus que jamais, les courtiers en énergie ont un rôle à jouer pour les accompagner au mieux.

Une charte de bonne conduite comme vecteur de confiance pour les consommateurs

Au-delà de la représentation de la profession, l’autre objectif du syndicat est de mettre en place des standards élevés pour cette profession, encore récente, mais qui a connu un essor important ces dernières années.

Le syndicat a ainsi élaboré un code de bonne conduite dont l’objectif est d’« établir des normes élevées d’intégrité, de transparence et de professionnalisme pour les courtiers en énergie, dans leurs relations avec les consommateurs (résidentiels ou professionnels), confrères et fournisseurs d’énergie. Ces règles de conduite visent à préserver la bonne réputation et soutenir les efforts des professionnels du secteur afin de développer le courtage en énergie de façon saine, professionnelle et efficace. »

« Chez Opéra Energie, notre raison d’être est de permettre aux consommateurs professionnels de bénéficier des opportunités offertes par l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz naturel, et de faire en sorte que la concurrence dans le domaine de l’énergie soit féconde » déclare Jean-Sébastien Degouve.
La création du Syndicat des Courtiers en Energie va dans ce sens.