macron doit se prononcer sur la validite du projet Hercule

Les syndicats d’EDF ont été reçus lundi soir à l’Élysée réclamant « un positionnement clair de la présidence de la République sous quinzaine. » sur le projet de réorganisation Hercule.

« Après une déclaration commune fixant le cadre de leurs interventions, les organisations syndicales ont tour à tour exposé les écueils de la libéralisation d’un marché en partie régulé au détriment systématique de l’opérateur historique assurant tous les risques pour le compte du secteur que ce soit ceux liés à l’équilibre offre-demande ou industriels.

Elles ont particulièrement dénoncé le manque de concertations et d’échanges ainsi que l’absence de vision industrielle du dossier au profit d’une solution purement financière de court terme. Elles ont donc ensemble réitéré la demande du retrait du projet Hercule de démantèlement et de vente à la découpe du Groupe EDF accompagné d’un processus de privatisation.

Les conseillers nous ont affirmé qu’Hercule n’était pas le projet de l’État qui ne remporte ni son soutien, ni son désaveu. Il faut donc considérer Hercule comme une « hypothèse de travail » dans le cadre de la feuille de route transmise au PDG d’EDF, Jean-Bernard LÉVY. D’autres solutions – si elles répondent aux injonctions de Bruxelles relatives à d’éventuelles aides de l’État et au respect de la concurrence – peuvent être proposées et envisagées. » ont commenté les syndicats dans un communiqué paru mardi.