explosion gazoduc nordstream

Les cours du gaz naturel ont grimpé mardi soir, portés par l’annonce de fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2.

Sur la journée de ce mardi 27 septembre, le Cal-23 gagne 6,623 €/MWh, le Cal-24 enregistre une hausse de 6,283 €/MWh et le Cal-25 augmente de 3,483 €/MWh.

Lundi, les deux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2 qui vont de Russie en Allemagne sous la mer Baltique ont été touchés par au moins deux explosions, dues à un sabotage selon le Danemark.
La Première ministre danoise a en effet affirmé que ces explosions étaient liés à « des actes délibérés » et non à un « accident« .

Elles ont provoqué 3 fuites, une première identifiée lundi sur Nord Stream 2, puis deux autres, mardi, sur Nord Stream 1. Elles sont localisées au large de l’île danoise de Bornholm, située en mer Baltique entre le sud de la Suède et la Pologne.  Les fuites sur Nord Stream 1 ont lieu hors des eaux territoriales mais se trouvent pour l’une dans la zone économique exclusive du Danemark, l’autre dans celle de la Suède.

Les analystes craignent que la crise énergétique n’entre dans une nouvelle phase.

« Il est primordial d’enquêter sur les incidents et de faire toute la lumière sur les événements […] Toute perturbation délibérée de l’infrastructure énergétique européenne active est inacceptable et entraînera la réponse la plus ferme possible » a commenté la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mardi soir.