L'ADEME fait le point sur les certificats d'économie d'énergie

L’ADEME a publié, le 2 juin, son évaluation sur le dispositif des CEE. Dans un bilan approfondi du dispositif portant notamment sur la 3e période (2015-2018), l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie détermine les impacts directs et indirects des CEE. Arrivant à la conclusion que les économies d’énergie réelles et imputables au dispositif des Certificats d’Economie d’Energie serait de 47 % des économies théoriques (cf tableau ci-dessous), comptabilisées par le dispositif, l’ADEME propose des pistes pour en améliorer l’efficacité. Parmi elles, la création d’un Observatoire des CEE piloté par un tiers pour suivre l’évolution des gisements, la production de statistiques sur le dispositif et la dynamique de travaux, qui serait également en charge de l’évaluation des économies d’énergie réelles issues
du dispositif.

Source : Evaluation du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie – ADEME

Sur le même sujet, l’ADEME identifie, dans une seconde étude, les gisements pour la 5e période des CEE. Le gisement global serait de de 1176 TWh cumac pour le scénario bas, 1501 TWh cumac pour le scénario médian et 1841 TWh cumac pour le scénario haut. Cette étude prend en compte tous les secteurs concernés, les bâtiments résidentiels, tertiaires, l’industrie, le transport, l’agriculture, les réseaux et les opérations spécifiques à l’industrie ou à d’autres secteurs.