la russie annonce augmenter sa livraison en europe

Les prix du gaz en Europe ont effacé leurs gains, après une hausse de 60 % en deux jours seulement.

Une explosion des prix historiques

Ce mouvement de repli s’explique par les déclarations du président russe Vladimir Poutine qui annonce que la Russie va augmenter ses livraisons de gaz à l’Europe. Le pays se dit même prêt à intervenir pour stabiliser les marchés énergétiques mondiaux.

Depuis quelques semaines, les cours du gaz et de l’électricité atteignent des niveaux jamais vus.

Le 5 octobre, le PEG Cal-22 s’affiche à 66,04 €/MWh. En 1 mois , il a donc augmenté de 95 % et en 1 an de 300 % !

Cette hausse étourdissante s’applique aussi à l’électricité, dont le contrat pour 2022 dépasse tous les records, s’envolant à 168, 40 €/MWh le 5 octobre.

Avec l’annonce de Poutine, les prix du gaz Month Ahead ont déjà perdu 40€/MWh en 1h.

«La flambée actuelle des prix de l’énergie en Europe est vraiment unique», ont réagi les analystes de Société Générale, «jamais auparavant les prix de l’énergie n’avaient augmenté aussi haut et aussi vite».

La Russie pointée du doigt

Certains en Europe comme aux Etats-Unis accusent Moscou de ne pas ouvrir suffisamment les robinets afin d’obtenir la mise en service au plus vite de son gazoduc controversé vers l’Allemagne, Nord Stream 2.

Des accusations que le Kremlin rejette en bloc.

« Nous insistons sur le fait que la Russie n’a et ne peut avoir aucun rôle dans ce qu’il se passe sur le marché du gaz en Europe » a ainsi déclaré aujourd’hui le secrétaire de presse Dmitri Peskov dans sa conférence de presse téléphonique quotidienne, répétant que Moscou n’avait « rien à voir » avec cette crise.

 L’Azerbaïdjan propose aussi d’augmenter sa livraison de gaz

Cet après-midi, l’Azerbaïdjan avait déjà tenté de rassurer les marchés en se disant prêt à augmenter ses livraisons de gaz naturel vers l’Europe. « L’Azerbaïdjan a commencé à livrer du gaz à l’Europe en 2020 et nous pouvons devenir fournisseurs (…) d’autres pays européens » a déclaré son président Ilham Aliev au nouvel ambassadeur de l’Union européenne à Bakou.

Ce pays du Caucase riche en hydrocarbures a commencé fin 2020 à livrer du gaz à l’Italie, la Grèce et la Bulgarie, promettant 10 milliards de mètres cubes de gaz par an. Les livraisons de gaz azerbaïdjanais ont débuté fin décembre depuis le gigantesque gisement de Shah Deniz, via le corridor gazier sud-européen, qui traverse la Géorgie et la Turquie.

Ce circuit est destiné à diversifier les approvisionnements des Européens et à réduire leur dépendance au gaz russe.