la France est sommée par Bruxelles de procéder à la mise en concurrence de ses barrages

Selon une dépêche AFP, la Commission Européenne a demandé au gouvernement français un « calendrier précis » de mise en concurrence d’un « nombre significatif » de concessions hydroélectriques actuellement exploitées par EDF. Propriétés à 100% de l’Etat, les barrages sont en effet actuellement concédés en très grande majorité à EDF, qui détient environ 80% de la puissance installée.

Cette mise en demeure n’est pas vraiment une surprise puisqu’elle s’inscrit dans la continuité d’une première sommation de la Commission Européenne reçue en 2015 pour le même sujet.

A l’époque Bruxelles avait déjà enjoint la France de tenir son engagement de libéraliser ses barrages en contrepartie du maintien des tarifs réglementés d’électricité. Un engagement pris en 2010.