hydrogene soutenu par cci

Alors que le gouvernement a récemment présenté les détails de son plan pour développer  une production d’hydrogène « vert » rentable, c’est au tour des des Chambres de commerce et d’industrie de miser sur la filière.

« Nous lançons une communauté pour faciliter les synergies entre les acteurs de cette filière et plus spécifiquement les TPE, PME »  a ainsi annoncé Daniel Margot, président du groupe de travail CCI-hydrogène.

Une plateforme numérique pour créer de l’élan et du lien

Les CCI invitent les entreprises concernées à s’inscrire sur la plate-forme numérique nationale « CCI Business ». Elle leur permettra de bénéficier d’une visibilité de leur savoir-faire ainsi que de contacts d’autres professionnels de leur territoire.  Cette communauté a été structurée et testée sur le territoire de la CCI Normandie et référence déjà plus de 100 entreprises de la filière.

Les enjeux sont multiples :

  • Sensibiliser massivement les entreprises aux enjeux de l’hydrogène pour encourager leur transition énergétique, leur diversification, le développement d’écosystèmes,
  • Cartographier les projets hydrogène dans les territoires,
  • Réaliser un accompagnement sur mesure des porteurs de projets hydrogène,
  • Former les compétences nouvelles nécessaires aux métiers de l’hydrogène.

« Cette filière, vertueuse et prometteuse, est capitale pour bâtir une économie compétitive, responsable, innovante et durable. Les CCI ont un rôle à jouer à la maille du territoire, pour favoriser et promouvoir l’émergence de nouveaux acteurs et projets indispensables à la massification des usages et de la production » commente Pierre Goguet, le président de CCI France.

RTE met l’hydrogène bas carbone au coeur de la transition énergétique

« Créer un «système hydrogène bas-carbone» performant est un atout pour décarboner certains secteurs difficiles à électrifier, et une nécessité dans les scénarios à très fort développement en renouvelables pour stocker l’énergie » a rappelé RTE, dans son rapport  Futurs énergétiques 2050.

L’hydrogène constitue en effet un moyen de décarboner des secteurs difficiles voire impossibles à électrifier sur le plan technique ou économique. À ce titre, l’action prioritaire à engager consiste à remplacer l’hydrogène fossile (issu à 95% du gaz, pétrole et charbon) actuellement utilisé par l’industrie dans ses process en France (dans le secteur du raffinage, de la production d’ammoniac ou de la chimie) par de l’hydrogène bas-carbone. « L’hydrogène bas-carbone a également vocation à se développer dans le secteur de la mobilité lourde, en particulier pour le transport routier de longue distance » précise le rapport.

Par ailleurs, le scénario 100 % énergies renouvelables ne sera possible qu’à la condition de voir émerger un  « système hydrogène » performant et flexible. Ce gaz vert jouera un rôle majeur dans la flexibilité du réseau en alimentant entre 40 et 60 centrales thermiques d’ici à 2050.