aides entreprises annonce borne

A la suite du conseil des ministres, Olivier Véran  a annoncé qu’Elisabeth Borne présenterait d’ici la fin de semaine les nouveaux dispositifs d’aide à destination des entreprises et des collectivités qui ne peuvent pas bénéficier du bouclier tarifaire électricité limitant la hausse des prix à + 15 % en 2023.

« Sur ces nouveaux dispositifs actuellement en cours de discussion avec la Commission européenne, Élisabeth Borne aura l’occasion de présenter les choses dans le détail et de manière chiffrée d’ici à cette fin de semaine », a ainsi déclaré le porte-parole du gouvernement.

Un double dispositif pour pallier la hausse des prix de l’électricité

Il s’agira d’« un double dispositif qui sera additionnel ». Sans donner davantage de précisions. Olivier Véran a seulement évoqué la mise en place d’ « un amortisseur sur la hausse des prix », qui permettra de « limiter l’impact » sur les factures d’énergie. Cela concernera « la plupart des entreprises de notre pays, l’ensemble des collectivités mais aussi les hôpitaux, les universités ».

« Quant aux grandes entreprises, ainsi qu’aux entreprises très consommatrices d’énergie, un système de guichet permettra d’aborder individuellement chaque situation », a-t-il encore ajouté.

Toutes les entreprises vraiment protégées face à la crise de l’énergie ?

Selon l’AFP, les organisations patronales U2P (Union des entreprises de proximité) et FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) ont dénoncé dans une lettre adressée à la Première ministre les limites des pistes étudiées par le gouvernement. Parmi ces pistes :

  • l’instauration d’une sorte de prix plancher d’environ 325 €/MWh pour bénéficier des aides sur l’électricité
  • une facture énergétique représentant 3 % du chiffre d’affaires pour accéder au guichet ouvert aux entreprises grandes consommatrices d’énergie

Pour ces organisations, de tels dispositifs laisseraient sur le côté de trop nombreuses entreprises.