capacité effacement a doublé pour hiver 2021

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a annoncé les résultats de l’appel d’offres « effacement » pour 2021 : 59 projets lauréats ont désignés, pour une puissance totale de 1509 MW, soit un quasi-doublement par rapport au précédent appel d’offres réalisé en 2019 pour l’hiver 2020.

Il faut dire que le dispositif de soutien à l’effacement a été renforcé afin d’assurer une augmentation des capacités d’effacement pour la saison à venir : le plafond de prix de l’appel d’offres a été doublé, passant à 60k€/MW pour l’année 2021, et une bonification a également été mise en place pour les nouvelles capacités d’effacement qui pourraient se rendre disponibles dès le mois de novembre 2020.  Résultat, parmi ces 1509 MW de projets sélectionnés, soit l’équivalent de la puissance de plus d’une centrale nucléaire, 371 MW seront ainsi disponibles dès novembre-décembre, contribuant à la sécurité d’approvisionnement dès le début de l’hiver.

Dix candidats ont été retenus : Agregio, Alpiq Energie France, BHC, Enerdigit, Energy Pool Développement, Engie, Eqinov, Flexcity, Smart Grid Energy et Voltalis. Comme l’an dernier, les offres d’effacement sélectionnées sont toutes « vertes », c’est-à-dire qu’elles ne sollicitent pas de moyens diesels.

Zoom sur : qu’est-ce que l’effacement ?

« Le réseau électrique doit être constamment équilibré entre production et consommation d’électricité. Afin de faire face à certains déséquilibres entre consommation et production, des mécanismes permettant de diminuer la consommation électrique existent. Parmi eux, l’effacement vise à baisser temporairement, sur sollicitation ponctuelle contre rémunération, la consommation d’un ou plusieurs acteurs. » RTE