hausse prix garantie capacite

Julien Teddé, co-fondateur d’Opéra Energie, rentre dans les détails de cette hausse avec ce 1er opus de « Focus Energie avec Julien Teddé » :

Le prix de la garantie de capacité pour 2021 en France a atteint 39 095,4 €/MW le 10 décembre, soit + 20% par rapport à octobre. Le prix a même plus que doublé par rapport aux enchères de mars et avril ! Une hausse qui in fine va se répercuter sur la facture des consommateurs, puisque les fournisseurs d’électricité refacturent une part de la capacité auprès de chacun de leur client, selon leur profil de consommation en périodes de pointes. Selon les premières analyses d’Opéra Energie, depuis la mise en place du dispositif, les consommateurs entreprises et collectivités payeraient, en moyenne, au titre du mécanisme de capacité  + 6€/MWh, soit 6 % de leur facture.

Une hausse causée par des distorsions du mécanisme ?

Qu’est-ce qui explique une telle hausse, surtout lorsqu’on sait que le coût de la capacité était nul, il y a encore 3 ans, lors du lancement du dispositif ? Traduit-elle une crainte des marchés, suite à l’alarme donnée par RTE quant à de possibles pénuries d’approvisionnement ? Le doute est permis.

Les experts du secteur s’accordent à dire qu’il s’agit plutôt d’une conséquence de stratégies de vente, mises en œuvre sur un marché qui n’est en finalement pas vraiment un. La hausse constatée pour ces enchères de décembre 2020 semble en effet due à l’offre d’un seul gros producteur, le fournisseur historique EDF.

Julien Teddé parle ainsi plutôt d’un complément de rémunération pour les producteurs et estime que le dispositif a rapporté aux producteurs d’électricité 1,5 milliards € en 2019 et 2,5 milliards en 2020. Allant plus loin, il calcule qu’en soustrayant le prix de la capacité au prix de l’ARENH, le prix du nucléaire historique avoisinerait les 38 €/MWh.