encheres capacite mois avril

Le 22 avril dernier se sont tenues les sixièmes enchères d’échanges de garanties de capacité pour l’année 2022.

Pas de mouvement haussier… ni baissier

33 438 garanties de capacité ont été échangées à hauteur de 28 1528 €/MW. Le prix est donc resté stable par rapport aux dernières enchères pour le même horizon. Le 11 mars dernier, 31 273 garanties de capacité pour 2022 s’étaient en effet échangées à hauteur de 28 300 €/MW.

Marché de capacité, un dispositif destiné à sécuriser l’approvisionnement électrique

Mis en place en 2017, le marché de capacité répond à un triple objectif :

  • apporter un complément de rémunération aux producteurs d’électricité pour la disponibilité de leurs installations. Ce dispositif doit en effet leur offrir des leviers financiers supplémentaires pour maintenir les investissements dans les moyens de production de pointe électrique ;
  • rémunérer les offres structurées des opérateurs d’effacement. Une des ambitions du mécanisme de capacité est effectivement de booster le développement de nouvelles offres commerciales d’effacement et, in fine, le développement du marché de l’effacement.
  • Valoriser les capacités de production et d’effacement qui sont uniquement mobilisées lors des périodes de pointes électriques.

Mécanisme de capacité : des vendeurs et des acheteurs

On distinguera les acteurs obligés des exploitants de capacité. Les acteurs obligés sont les fournisseurs d’électricité, mais aussi les gros consommateurs d’électricité ne s’approvisionnant pas, de manière partielle ou totale, auprès d’un fournisseur et, enfin, les gestionnaires de réseau qui ne couvrent pas leurs pertes auprès d’un fournisseur. Les exploitants de capacité désignent les producteurs d’électricité qui s’engagent sur la disponibilité de leurs moyens de production en période de pointe ainsi que les opérateurs d’effacement.

La capacité, un poids sur la facture d’électricité

L’achat de certificats de capacité par les fournisseurs d’électricité se répercute sur la facture de leurs clients. Ce surcoût est fonction :

– du coefficient de capacité. Il est calculé par chaque fournisseur d’énergie selon sa prévision de la consommation moyenne du client pendant les jours PP1 et PP2 identifiés par RTE.

– du prix des garanties de capacité fixé lors des enchères. Le fournisseur d’électricité peut retenir soit le prix moyen des résultats des enchères pour l’année N+ 1, soit le prix issu de la dernière enchère pour l’année N+ 1.