pipeline vue sur usine

La sécurité d’approvisionnement en gaz garantie pour l’hiver 2021-2022

A l’issue des enchères de capacités de stockage 2021-2022, réparties sur 3 campagnes, pour la troisième année consécutive, la totalité des capacités commercialisées ont été allouées, soit 128 TWh. « Ce niveau de souscription permet de garantir un niveau de remplissage élevé pour les stockages, et ainsi de garantir la sécurité d’approvisionnement en gaz pour l’hiver 2021-2022. » explique la CRE.  De plus, des capacités de court terme peuvent encore être commercialisées au cours de l’été gazier : l’année dernière, pas moins de 2,8 TWh supplémentaires avaient été souscrits.

« Ces bons résultats confirment également le bon fonctionnement des modalités d’enchères » se réjouit la CRE qui relève notamment un niveau élevé de participation aux enchères :

– 51 sociétés ont participé aux enchères des capacités de stockage 2021-2022, un niveau en légère hausse par rapport aux années précédentes, et jusqu’à 30 sociétés ont participé à une même enchère ;

– 44 sociétés ont été attributaires de capacité et à chaque enchère, de la capacité est allouée à 9 participants en moyenne (hors stockage en gaz B).

Les recettes d’enchères pour les capacités 2021-2022 s’élèvent à 244 M€. Si elles sont plus de deux fois inférieures aux recettes des capacités de de 2020-2021 (503 M€), elles sont néanmoins légèrement supérieures à celle de 2019-2020 (232 M€) et nettement plus que celles de 2018-2019 (68 M€).

Le prix moyen d’adjudication des capacités 2021-2022 est ainsi de 1,91 €/MWh. Ce prix est en forte baisse par rapport à celui des capacités 2020- 2021 (3,85 €/MWh) mais reste à supérieur à celui des capacités 2019–2020 (1,84 €/MWh).

Pour rappel, le prix moyen d’adjudication des capacités évolue essentiellement en fonction de l’écart des prix saisonniers été-hiver (spread saisonnier) au moment de l’enchère, qui est fortement volatil, expliquant les écarts de recettes d’une année sur l’autre. Les recettes de 244 M€ pour les capacités 2021-2022 seront perçues entre le 1er avril 2021 et le 31 mars 2022.

Quel terme tarifaire de stockage applicable au 1er avril 2021 ?

A l’issue de cette dernière campagne d’enchères la CRE a fixé le terme tarifaire de stockage applicable à partir du 1er avril 2021 à 185,11 €/MWh/j/an. Ce terme tarifaire de stockage permet de compléter les recettes de la commercialisation des capacités de stockage et ainsi assurer la perception pour les opérateurs de stockage de leur revenu autorisé fixé par la CRE. Pour 2021, les recettes collectées lors des enchères couvrent 47 % du revenu autorisé des opérateurs de stockage, contre 63% en 2020 et 26% en 2018 et 2019.

Le coût du stockage, en baisse depuis 2018 (668 M€ en 2021, contre 715 M€ en 2018), est répercuté aux consommateurs d’une part dans le prix de la molécule de gaz par leur fournisseur d’énergie pour refléter le coût de réservation d’achat des capacités aux enchères, et d’autre part dans le terme de compensation stockage. « En proportion, ce dernier représente en 2021 une part plus importante du coût du stockage que l’année dernière du fait des recettes d’enchères plus faibles (le prix d’adjudication avait en effet atteint une valeur exceptionnelle l’année dernière et est revenu à un niveau plus en ligne avec les années passées cette année). » analyse la CRE.