centrale nucléaire composant framatome défectueux

L’Electricien historique a annoncé avoir  été informé par Framatome (ancienne branche réacteurs du groupe Areva, aujourd’hui sous le contrôle d’EDF à 75,5%) que les procédures prévues n’ont pas été respectées lors d’opérations réalisées « sur certaines soudures de générateurs de vapeur ». Les générateurs de vapeur sont ces énormes pièces servant d’échangeur thermique entre l’eau du circuit primaire et l’eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur pour alimenter la turbine produisant l’électricité dans une centrale nucléaire. Les défauts de fabrication détectés concernent des matériels en service ainsi que des matériels neufs qui ne sont pas encore en service ou installés sur un site.  EDF n’a pas précisé quels sites étaient touchés, cependant l’on sait déjà qu’il ne s’agit pas de l’ensemble de son parc de 58 réacteurs, puisque l’entreprise ne se fournit pas exclusivement chez Framatome pour ses générateurs de vapeur. EDF donnera des informations complémentaires au fur et à mesure des caractérisations en cours.  Interrogée par l’AFP, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui a été prévenue du problème lundi dans la soirée, a fait état « d’une vingtaine de générateurs de vapeur fabriqués par Framatome à partir de 2008 qui sont potentiellement concernés ».

Dans la foulée, l’action EDF chutait de près de 7% mardi en début d’après-midi, à la Bourse de Paris.