IRSN et EDF la sûreté de Fessenheim

Dans une dépêche de l’AFP, le directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), Jean-Christophe Niel précise que EDF « va rester l’exploitant nucléaire au sens réglementaire de Fessenheim ». Il rappelle également que dans un secteur où l’on fait « largement appel à la sous-traitance », l’Electricien se doit de maîtriser la sûreté dont il restera responsable.
L’opération de démantèlement de la plus vieille centrale de France qui démarre promet d’être longue (jusqu’en 2040) et de grande ampleur. L’IRSN demande à EDF de la considérer « comme une opération industrielle à part entière, avec une organisation dédiée ». Il souligne néanmoins que si l’opération ne semble pas si compliquée pour l’instant, elle peut, malgré tout, comporter des risques.

L’IRSN prévient que, dans le cadre des nombreux démantèlements à venir, il faut se préparer correctement et professionnellement. En effet, douze réacteurs supplémentaires seront arrêtés à l’horizon 2035.