economie energie copropriete

Avec la flambée des prix de l’énergie, on ne peut que s’attendre à une augmentation des charges de copropriété pour les copropriétaires, et notamment des factures collectives de l’électricité et du gaz. Toutefois, il est possible de réaliser des économies d’énergie en réalisant des travaux de rénovation. Quels sont les travaux à privilégier ? Comment les financer ? On fait le point dans cet article.

Quels travaux prévoir pour réaliser des économies d’énergie en copropriété ?

En copropriété, il existe trois types de travaux qui peuvent vous permettre de faire des économies d’énergie significatives, à savoir :

  • Les travaux de chauffage ;
  • Les travaux d’isolation ;
  • Les travaux d’électricité.

Avant d’entrer dans le détail de ces trois types de travaux, il est important de réaliser un bilan énergétique de l’immeuble afin d’identifier les différents travaux à réaliser. 

Il existe deux études énergétiques, à savoir : 

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui évalue la consommation énergétique et le taux d’émission de gaz à effet de serre de la copropriété ou d’un logement individuel. À l’issue du diagnostic, deux étiquettes seront données : une étiquette énergie et une étiquette climat, toutes deux notées de A à G ;
  • L’audit énergétique, qui est une étude technique formulant des recommandations de travaux, que ce soit pour un logement individuel ou une copropriété. 

Les travaux de chauffage pour réaliser des économies d’énergie en copropriété 

Pour un immeuble en copropriété, le chauffage est l’un des plus gros postes de dépenses. 

Afin de réaliser des économies d’énergie, voici quelques astuces à mettre en place dans votre copropriété et dans les logements privatifs :

  • Remplacer les anciens systèmes de chauffage ou chaudière de votre copropriété par des plus récents pour diminuer les charges. Les systèmes récents sont maintenant dotés d’un programmateur, ce qui permet de ne chauffer les logements qu’à certains horaires ;
  • Procéder à l’individualisation des frais de chauffage dans la copropriété en installant des compteurs individuels dans chaque logement. Ce type de travaux doit être voté en assemblée générale à la majorité absolue. Pour rappel, la majorité absolue comptabilise les voix de tous les copropriétaires, présents, absents ou représentés. De ce fait, chaque copropriétaire paiera ses factures en fonction de sa consommation réelle. 

Les travaux d’isolation pour réaliser des économies d’énergie en copropriété 

Dans un immeuble en copropriété où l’isolation n’est pas optimale, les pertes de chaleur sont importantes. Or, il convient de noter qu’une isolation défaillante des logements entraîne une perte d’environ 30% d’énergie. 

Pour remédier à cette perte significative, de nombreuses solutions existent pour les copropriétés telles que :

  • La mise en place d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) ;
  • L’installation d’un double vitrage, voire un triple vitrage sur les fenêtres des logements ;
  • L’isolation des murs, des sols et des toits.

Les travaux d’électricité pour réaliser des économies d’énergie en copropriété 

Un autre poste de dépense important dans une copropriété est l’électricité. Afin de voir diminuer la facture d’électricité dans votre copropriété, il existe des bonnes pratiques comme :

  • Installer des détecteurs de présence dans les parties communes de la copropriété tels que le parking ou bien le hall d’entrée ;
  • Installer des ampoules LED, qui consomment moins d’énergie que des ampoules classiques ;
  • Diminuer la puissance des compteurs de la copropriété ;
  • Entretenir les VMC en veillant à ce qu’elles ne soient ni encrassées ni bouchées. En effet, une VMC en mauvais état consomme deux fois plus d’électricité.

Bon à savoir :

Matera accompagne les copropriétaires dans tous leurs travaux de rénovation énergétique en copropriété, que ce soit lors de l’analyse des besoins, les aides et subventions à laquelle la copropriété peut prétendre ou encore le lancement et le suivi des travaux. Si vous hésitez toujours, vous pouvez lire les avis clients de Matera.

Quels sont les autres leviers pour réaliser des économies d’énergie en copropriété ?

Si votre copropriété a déjà mis en place les travaux mentionnés précédemment, mais que vous voulez aller encore plus loin dans votre démarche de diminution de charges, il existe d’autres leviers tels que : 

  • Mettre en place des équipements fonctionnant avec les énergies renouvelables comme des panneaux solaires ;
  • Demander à votre syndic de copropriété, qu’il soit professionnel, bénévole, coopératif ou bien un syndic en ligne, de renégocier les contrats d’énergie et de trouver un fournisseur plus compétitif si nécessaire. 

Par ailleurs, si vous souhaitez agir individuellement, là encore des solutions existent comme :

  • Dégivrer régulièrement votre réfrigérateur ;
  • Ne pas laisser couler l’eau quand vous ne vous en servez pas ;
  • Éteindre les lumières en quittant une pièce.

Quelles sont les aides du gouvernement pour réaliser des économies d’énergie en copropriété ?

Pour mettre en œuvre des travaux de rénovation énergétique et donc réaliser des économies d’énergie, le gouvernement a mis en place de nombreuses aides, qu’elles soient individuelles ou collectives.

Les aides collectives pour réaliser des économies d’énergie en copropriété

Il existe de nombreuses aides collectives pour vous aider dans la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique dans les parties communes de la copropriété. Voici les deux principales aides que le gouvernement peut vous octroyer : 

  • Ma Prime Rénov’ Copropriété par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) qui propose deux subventions pour les travaux en copropriétés. La première est l’Aide à Maîtrise d’Ouvrage d’un montant de 180€ par logement de la copropriété. La seconde permet de financer directement les travaux énergétiques des parties communes de la copropriété. Cette aide peut aller jusqu’à 25% du montant total des travaux de rénovation énergétique. Cependant, pour bénéficier de cette aide, les travaux de rénovation énergétique dans les parties communes doivent faire réaliser un gain énergétique de 35% minimum ;
  • L’éco-prêt à taux zéro, aussi appelé Éco-PTZ Copropriété, qui a pour but de financer les travaux énergétiques des immeubles de la copropriété, comme des travaux d’isolation. Le montant maximum attribué est de 50 000€.

Les aides individuelles pour réaliser des économies d’énergie en copropriété

En plus des aides collectives pour les copropriétés, des aides individuelles existent pour les copropriétaires qui souhaitent rénover leur logement : 

  • Ma Prime Rénov’, attribuée aux copropriétaires qui veulent faire des travaux pour améliorer la performance énergétique dans leur logement. Le montant de l’aide est calculée en fonction des revenus du copropriétaire et du gain énergétique que vont entraîner ces travaux ;
  • Ma Prime Rénov’ Sérénité de l’ANAH qui finance plusieurs travaux énergétiques réalisés en même temps dans le logement. Par exemple, le copropriétaire percevra cette aide s’il fait des travaux d’isolation et d’électricité en même temps ;
  • L’éco-prêt à taux zéro individuel, d’une valeur de 10 000€ par type de travaux. Si le copropriétaire décide de mener des travaux d’électricité et d’isolation dans son logement, le montant de l’aide s’élèvera donc à 20 000€. À noter toutefois que le montant maximum attribué est de 30 000€.