Report décision nouveaux EPR à 2022

C’est donc lors du prochain quinquennat qu’il sera décidé ou non de la construction des 6 réacteurs nucléaires de nouvelle génération d’EDF. Annoncée hier devant l’Assemblée nationale, la ministre de la Transition écologique et solidaire justifie cette décision par le manque de temps et d’informations quant aux différents scénarios réalisables. Elle a ajouté que le gouvernement vise un changement significatif « de ramener la part du nucléaire à 50 % en 2035 » et à terme de bénéficier en France d’une électricité 100 % renouvelable. Enfin, Elisabeth Borne a stipulé que la bonne démarche repose sur le fait de se donner « le temps de les examiner avec rationalité et sans à priori, avec un objectif simple, qui est d’avoir une production d’électricité décarbonée à un coût abordable pour les citoyens comme pour les entreprises ».