Sur le plateau de France 2 ce mercredi matin, Bruno Le Maire a fait part de son inquiétude pour le tissu économique français, exposé de plein fouet à la crise énergétique. « Ces prix sont totalement anormaux, délirants et dangereux pour notre économie (…). Il y a urgence absolue pour un certain nombre d’entreprises qui sont confrontées à l’explosion de leur facture énergétique » a ainsi alerté le ministre de l’Économie et des Finances. Dans la foulée, il s’est engagé à « des aides plus rapides et plus importantes » pour les entreprises concernées.

Revenant sur la simplification des aides destinées aux entreprises énergivores, Le Maire rappelle que toutes les TPE et PME, peuvent bénéficier d’une subvention pouvant aller jusqu’à 2 millions d’euros à condition que l’énergie représente une part importante de leurs coûts de production et qu’elles enregistrent des pertes. La subvention peut être versée « même si elles ont oublié d’en faire la demande en juillet ou en août », a assuré le ministre, « elles peuvent la redemander et ils y ont droit ». L’aide, qu’elles n’auront pas à rembourser, est en outre rétroactive.

Doubler le montant des aides aux grandes entreprises