EDF baisse ses prévisions nucléaires

La crise du Coronavirus entraîne un véritable cataclysme dans le monde entier touchant tous les secteurs. Celui de l’énergie n’échappe pas aux conséquences engendrées par le confinement et la baisse drastique de la consommation d’électricité en France.

Ainsi fait totalement inédit dans l’histoire d’EDF, l’entreprise annonce dans un communiqué devoir réviser les prévisions de sa production nucléaire qui devrait être « de l’ordre de 300 TWh en 2020 et comprise entre 330 et 360 chaque année en 2021 et en 2022.»

Le groupe avance des raisons de sécurité du personnel d’une part et d’autre part une chute de la consommation d’électricité de près de 20%. EDF précise donc que le programme d’arrêts pour maintenance de ses centrales sera adapté afin d’ajuster au mieux ses capacités de production.

L’électricien public poursuit en expliquant que pour économiser le combustible de ses unités et sécuriser l’approvisionnement durant l’hiver 2020-2021, « la production de plusieurs réacteurs nucléaires pourrait être suspendue cet été et cet automne, afin d’économiser le combustible de ces unités. »