Dans l’arrêté du 25 mars 2020, le gouvernement a annoncé avoir créé un « coup de pouce » CEE pour accompagner l’abandon du chauffage au fioul par les copropriétés et les bâtiments résidentiels collectifs, dans le cadre d’une « rénovation performante ». Le but est de remplacer les systèmes de chauffage au fioul au profit de solutions de chaleur renouvelable et de favoriser le développement de contrats de performance énergétique dans ces bâtiments.

Dans la foulée, un communiqué de presse daté du 3 avril indique l’extension de cette mesure au secteur tertiaire et à l’immobilier public. De même que pour les copropriétés, le principe consiste installer des dispositifs de chauffage plus performants que le fioul ou le charbon en utilisant des énergies renouvelables comme le réseau de chaleur ou le biomasse.

La mise en place est prévue au 1er  juillet 2020. En attendant, un projet d’arrêté fait l’objet d’une concertation du 2 au 15 avril. Il sera ensuite soumis à l’avis du Conseil supérieur de l’énergie le 28 avril.

Les acteurs du tertiaire ont salué cette annonce qu’ils prennent comme un symbole fort en faveur de la rénovation énergétique du secteur.