Cordemais_CentraleEDF

Dans un courrier adressé aux syndicats, François de Rugy aurait annoncé que la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique) pourra fonctionner au-delà de 2022 pour garantir l’approvisionnement en électricité de la Bretagne, à condition que son projet de conversion à la biomasse réussisse.

Si le ministre de la Transition écologique rappelle l’engagement pris par le gouvernement de fermer les 4 centrales à charbon françaises d’ici 2022, il souligne d’une part que ce calendrier doit « bien évidemment prendre en compte la nécessité d’assurer la sécurité d’approvisionnement » (source AFP), d’autre part que la centrale de Cordemais a un rôle majeur dans l’approvisionnement de la péninsule bretonne.