hausse CER 2020jpg

Comme chaque année, certains Contrats Électricité Reconductibles, dits CER, qui concernent une part importante des PME et PMI, pourraient augmenter. Comment se prémunir contre cette hausse récurrente ? Opéra Energie livre quelques pistes de réflexion. 

Contrats Électricité Reconductibles d’EDF, de quoi parle-t-on ?

Le « Contrat électricité reconductible » est une offre de marché d’EDF proposée aux clients dont la puissance de compteur est comprise entre 36 et 250 kVA. Il a été commercialisé en masse par le fournisseur historique à la disparition des tarifs réglementés de vente fin 2015.

 Le CER est un contrat comportant un prix dit « binôme », en ce qu’il inclut un abonnement annuel (en €/an) et un prix de l’énergie (en €/MWh) pour chacune des quatre « périodes tarifaires » appelées postes horosaisonniers (heures pleines hiver (HPH)/ heures creuses hiver (HCH)/ heures pleines été (HPE)/heures creuses été (HCE)).

Conclu pour une durée de 12 mois, le CER est tacitement reconductible.

Quant au prix du contrat, il peut évoluer “1 à 2 fois par an” (Source : CRE), sur proposition d’EDF ; le cas échéant, et ce trois mois avant l’évolution du prix, le client en est informé et, à cette occasion, a la possibilité de résilier son contrat. Mais nombre d’entreprises se font surprendre par les délais et ne peuvent plus dénoncer leur contrat à temps. Cela peut être problématique puisque nos observations montrent une tendance haussière régulière depuis 2018.

Analyse d’Opéra Energie : les prix des CER en hausse

Les CER sont répartis en différentes grilles de prix, selon les typologies des clients. De par son activité de courtier, Opéra Énergie dispose, à travers ses clients et prospects, d’une vision assez large et fine de ce type d’offres de fourniture d’électricité.

Nous avons ainsi identifié plus de 60 grilles de prix différentes sur l’ensemble du territoire français dont près de la moitié augmente chaque année depuis 3 ans.

Ces grilles représentent plusieurs centaines de clients qu’Opéra Énergie accompagne mais elles concernent probablement plusieurs autres dizaines de milliers d’entreprises en France !

 D’après nos analyses, le prix de ces contrats CER a augmenté de 5 %  en moyenne chaque année depuis 2018.

Évidemment, ce calcul reste une extrapolation issue de nos données et analyses. Il ne saurait s’imposer comme une statistique exhaustive. Toutefois, au moment de comparer un contrat à prix fixe sur 3 ans et un prix CER, il convient de garder à l’esprit que le prix du contrat CER peut évoluer chaque année.

hausse prix CER 2020

 Concrètement, si à court terme, le prix fixe peut paraître moins intéressant que le prix CER indexé, il serait peut-être préférable à long terme puisqu’il protège des hausses annuelles potentiellement importantes.