macron appelle les entreprises a ne pas signer contrats energie trop vite

Attention à ne pas signer un contrat d’énergie trop vite ni à tout prix

 «En ce moment, parfois, quand vous êtes une petite entreprise, une collectivité locale, un bailleur social, on vous propose un prix de l’électricité pour renégocier vos contrats à des prix fous: ne les signez pas aujourd’hui ! » alerte Emmanuel Macron ce jeudi matin. 

Macron promet des prix de l’énergie plus raisonnables

Interrogé par BFMTV sur l’évolution des prix de l’énergie, Emmanuel Macron appelle les entreprises et les collectivités à la vigilance dans leurs négociations avec leurs fournisseurs d’énergies. Il leur demande aussi de temporiser.

« Nous sommes en train de renégocier les prix du gaz et de l’électricité, de refaire fonctionner les marchés. Dans les prochaines semaines, on va veiller collectivement à retrouver des prix plus raisonnables pour que tout cela soit soutenable. Pas d’emballement, pas d’inquiétude .»

Quelques jours auparavant, la ministre de la Transition énergétique tirait déjà la sonnette d’alarme. « On voit des nouveaux contrats appuyés sur des prix de 800 euros, voire plus. Ce n’est pas le prix de l’électricité sur le marché. Il faut être très vigilant sur ces contrats et ne pas se faire embarquer » expliquait Agnès Pannier-Runacher.

Des dispositifs de soutien aux entreprises existent

Les entreprises et collectivités sont tous les jours plus nombreuses à exprimer leurs inquiétudes. Selon Bercy quelque 300 entreprises françaises risquent de se retrouver en difficulté d’ici la fin de l’année en raison de l’envolée des coûts de l’énergie.

Pour soutenir ses acteurs économiques, le gouvernement d’ores et déjà déployé plusieurs dispositifs. Sont notamment en place le bouclier tarifaire électricité, auquel toutes les entreprises de moins de 10 salariés et 2M€ de chiffre d’affaires sont éligibles et l’aide en subvention au paiement des factures d’électricité et de gaz pour les entreprises dépensant plus de 3% de leur CA en électricité et gaz et dont les bénéfices baissent.

Quelles démarches suivre en cas de différend avec votre fournisseur d’énergie ?

  • Si votre entreprise a moins de 10 salariés et a un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros, vous pouvez saisir le médiateur national de l’énergie pour résoudre les litiges nés de l’exécution du (des) contrat(s) que vous avez souscrit(s) avec une entreprise du secteur de l’énergie.
  • Si votre entreprise a plus de 9 salariés ou un chiffre d’affaires supérieur à 2 millions d’euros, vous ne pouvez pas faire appel au médiateur national de l’énergie. Vous pouvez saisir le médiateur des entreprises ou, si votre litige est avec le fournisseur EDF ou le fournisseur ENGIE, le médiateur de ces entreprises.