cout renovation maison

Effectuer une rénovation énergétique de votre bien immobilier devient une nécessité. Bénéficier d’un logement écologique n’est nullement une question de caprice ou de mode ; cela vous permet de diminuer votre empreinte carbone, d’économiser sur vos factures d’énergie sur le long terme, mais aussi d’augmenter la valeur de votre bien.

Les bénéfices sur la santé ne sont pas non plus négligeables. La régulation de la température intérieure se fait naturellement, l’air est moins humide et contient moins de particules nocives.

Il est vrai que les coûts peuvent être importants, car réaliser des travaux de rénovation énergétique demande plus de technicité, et les matériaux sont spécifiques et qualitatifs.

Voyons tout cela en détail.

Quel est le prix moyen des rénovations énergétiques ?

En général, les professionnels évoquent un prix moyen des coûts de travaux de rénovation énergétique situé entre 200 € et 450 € par m².

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans la définition exacte de ce prix estimatif :

  • L’emplacement du bien immobilier.
  • Le prestataire de rénovation que vous choisissez.
  • Les contraintes spécifiques engendrées par le lieu ou par la nature du bien.
  • L’état du bâtiment avant la rénovation.
  • La capacité énergétique que vous souhaitez octroyer à votre bien.

De ce fait, prenez le temps de bien choisir le prestataire qui réalisera vos travaux, car la différence de prix peut être considérable.

Quels sont les coûts estimatifs par type de travaux ?

L’isolation

Assurer une bonne isolation de votre maison est une étape cruciale pour atteindre une bonne qualité énergétique. En effet, investir dans une nouvelle chaudière n’est pas une solution si votre bâtiment est une véritable passoire thermique.

À titre indicatif voici les tarifs moyens par rapport aux travaux d’isolation à réaliser :

Type de prestation Prix moyen
Plancher bas et sous-sols 30 à 50 € par m²
Combles perdus 20 à 35 € par m²
Combles aménagés par l’intérieur 40 à 80 € par m²
Combles aménagés par l’extérieur 90 à 250 € par m²
Murs par l’intérieur 40 à 80 € par m²
Murs par l’extérieur 100 à 180 € par m²

 

Le choix des travaux doit être fait minutieusement, car certaines méthodes peuvent être moins efficaces que d’autres, alors qu’elles sont plus onéreuses.

Dans ce cas, mieux vaut faire appel à un professionnel de la rénovation énergétique pour réaliser un diagnostic de votre bien et définir les travaux efficaces à réaliser.

Le chauffage

Après l’isolation, il est temps de s’atteler au chauffage. L’ADEME a notamment réalisé une étude sur la rénovation énergétique, qui indique que le chauffage vert est le second type de rénovation le plus prisé par les Français après l’isolation.

Les prix varient selon le type de chauffage que vous désirez :

Type de chaudière
Chaudière à bois Environ 10 000 €
Chaudière à basse température au fioul ou au gaz naturel Entre 3 000 et 7 000 €
Chaudière à condensation au fioul ou au gaz naturel Entre 4 000 et 8 000 €
Chauffage électrique radiant Entre 300 et 2 000 €

 

Les énergies renouvelables

Les équipements d’énergies renouvelables engendrent des économies financières supplémentaires non négligeables. Vous pouvez opter pour le bois, la géothermie ou encore les solutions solaires.

Vous trouverez dans le tableau ci-après les prix moyens de ces équipements :

Type d’équipement Prix moyen
Chauffe-eau solaire ou thermodynamique Entre 3 500 et 5 000 €
Chaudière à bois Environ 10 000 €
Pompe à chaleur aérothermique Environ 10 000 €
Pompe à chaleur géothermique Environ 18 000 €

 

Quels sont les éléments principaux qui font varier les coûts ?

Comme il a été indiqué ci-dessus, les dépenses engendrées par vos rénovations énergétiques vont surtout dépendre de l’état initial de votre bien immobilier et du niveau de performance énergétique que vous désirez pour votre maison.

Notez notamment que les travaux peuvent se faire en intégralité, soit, en une seule fois.

Ou alors, vous pouvez organiser une transformation énergétique progressive de votre bien sur une durée plus longue et ainsi procéder étape par étape.

Si la deuxième étape vous convient plus, nous vous conseillons de commencer par l’isolation thermique. Cette dernière a un fort impact et vous en bénéficierez rapidement des résultats.

Les réhabilitations à prévoir par rapport à l’état actuel de votre bien

Plus votre bien est ancien, plus il nécessitera un investissement coûteux pour lui donner le niveau de performance énergétique que vous voulez.

Globalement, il faut prévoir un minimum de 200 € le m² pour effectuer des travaux de transformation énergétique.

Plus vous souhaitez une haute performance, plus les coûts augmenteront.

Par exemple, pour un bien immobilier qui a une classe énergétique G, les frais moyens engendrés sont les suivants :

Classe visée Somme estimée  / m² Nature des travaux
D 200 à 300 € le mètre carré de surface habitable Isolation des parois opaques, vitrées, combles, etc.
B 400 € le mètre carré de surface habitable Isolations de la toiture, des murs, des planchers… ; installation d’équipements utilisant les énergies renouvelables. 

 

Toutefois, avant d’entamer de quelconques travaux, il est primordial d’effectuer un diagnostic de performance énergétique avec l’aide d’un expert. Vous serez ainsi plus conscient du niveau de performance actuel de votre maison, des pertes énergétiques que vous subissez, et des travaux de réfection optimaux à entreprendre.

Effectuez des rénovations énergétiques et bénéficiez d’aides

Afin d’atteindre ses objectifs écologiques, l’État a établi quelques programmes d’encouragement à la transformation énergétique des biens immobiliers. Il s’agit pour la plupart de dispositifs fiscaux avantageux adressés à la fois aux particuliers et aux professionnels.

Parmi eux, voici les plus répandus :

  • Le recours à un « artisan RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement » qui vous permet d’obtenir une TVA réduite à 5,5 %.
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique : offrant une déduction de 30 % de la valeur de vos travaux énergétiques sur vos impôts.
  • L’Éco-PTZ : un financement plafonné à 30 000€ pour la réalisation de vos rénovations énergétiques par un artisan RGE.
  • Les certificats d’économies d’énergies : un procédé financé par les fournisseurs d’énergie et qui permet d’obtenir un financement de 20 % pour les travaux effectués par un artisan RGE.
  • Les appuis et les primes de l’ANAH qui vont en faveur des ménages à faibles revenus.
  • Les dispositifs territoriaux spécifiques à chaque région.