hausse objectif CO2 EU

En plein rebond de la bataille contre le COVID-19, la Commission européenne accélère ses ambitions vertes. Mercredi 16 septembre, sa présidente a en effet annoncé vouloir porter la réduction des émissions de gaz à effet de serre à 55 % d’ici à 2030, par rapport au niveau de 1990. Cette annonce fait écho au vote de la commission de l’Environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen, qui s’était prononcée en faveur d’une réduction de 60 % des émissions de CO2 quelques jours auparavant.

« Pour nous, l’objectif de 2030 est ambitieux, réalisable et bénéfique pour l’Europe » a expliqué Ursula von der Leyen, rappelant aux plus sceptiques que les « États membres étaient déjà parvenus à réduire leurs émissions de 25 % depuis 1990 et que l’économie avait crû de plus de 60 %. » « La réalisation de cet objectif mettrait résolument l’UE sur la voie de la neutralité climatique d’ici à 2050 », date phare du Green deal, ce projet que la première femme à la tête de l’exécutif européen met au cœur de son mandat.

Cette annonce n’a pas manqué de faire réagir, voire d’inquiéter, surtout du côté des secteurs de l’énergie, de l’agriculture et des transports. La Commission présentera des propositions concrètes et une feuille de route d’ici juin 2021.