les membres de l'UE priés de revoir leur copie en matière d'ambitions énergétiques

La Commission européenne a tenu à rappeler aux 28 que les différents projets de plans nationaux en matière d’énergie et de climat (PNEC) « sont en-deçà des objectifs fixés concernant les contributions se rapportant tant aux énergies renouvelables qu’à l’efficacité énergétique. Pour les énergies renouvelables, l’écart pourrait atteindre jusqu’à 1,6 point de pourcentage. Pour l’efficacité énergétique, cet écart peut atteindre 6,2 points de pourcentage (si l’on tient compte de la consommation d’énergie primaire) ou 6 points de pourcentage (si l’on tient compte de la consommation d’énergie finale). »

Pour rappel, les PNEC constituent les tout premiers outils intégrés de planification à moyen terme que les États membres sont tenus de préparer afin de mettre en œuvre les finalités de l’union de l’énergie et, notamment, les objectifs en matière d’énergie et de climat qui ont été définis au niveau de l’UE pour l’horizon 2030 : à savoir une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % par rapport aux niveaux de 1990.

Tous les États membres de l’Union devaient notifier leur projet de plan national en matière d’énergie et de climat (PNEC) au plus tard le 31 décembre 2018. Le délai pour la présentation des plans définitifs est fixé au 31 décembre 2019.