brexit coupure gaz

Selon une publication de l’Oxford Institute for Energy Studies (OIES), la France doit s’attendre à voir son marché du gaz fortement impacté en cas de Hard Brexit. Le centre indépendant spécialisé dans la recherche sur l’économie et les politiques énergétiques rappelle en effet que, selon l’article L-443 du Code de l’énergie, seules les sociétés basées dans l’Union européenne peuvent obtenir une autorisation pour fournir du gaz à la France.

« Article L443 of French energy law3 specifies that only companies based in the EU may be granted an authorisation to supply gas in France. This authorisation is needed when using transport4 and storage operators’ services in France. The aim being that the French State is better able to control its gas market in order to manage security of supply.»

A moins d’un consensus sur la question avant le 30 mars, tous les transporteurs vers le réseau français basés au UK perdront donc leur autorisation de fourniture, et leurs contrats avec les gestionnaires de réseaux seront coupés. 30 % de la demande gazière de la France ne serait alors pas pourvue.

Comme le conclut le média spécalisé EUROP’ENERGIES «  le consommateur français, serait privé de gaz, ou alors devrait le payer plus cher, du fait d’une tension entre l’offre et la demande.»